Énorme bon plan en ce moment chez la Fnac puisque le prochain Call of Duty, présenté officiellement dans la soirée, est disponible en précommande sur Xbox One et Playstation 4 au prix incroyable de 43,80€ ! Un retour aux sources + un petit prix pour une version boite, c'est juste immanquable ! D'ailleurs faites vite avant que le prix ne remonte, car c'est sans doute une offre très limitée...

A noter que si vous êtes actuellement à sec financièrement, sachez que vous ne serez débité que lorsque le jeu sera expédié !

Cliquez ici pour acheter la version Xbox One
Cliquez ici pour acheter la version Playstation 4

Énorme bon plan en ce moment chez la Fnac puisque le prochain Call of Duty , présenté officiellement dans la soirée, est disponible en pr...


La franchise de simulation automobile qui se veut le plus réaliste possible prend un virage complètement différent pour sa prochaine extension en s'associant avec la marque Hot Wheels ! Découvrez dès maintenant le trailer d'annonce complètement "what the f*ck" :


Prenant place sur une demi-douzaine d'îles, Forza Horizon 3 Hot Wheels proposera pas moins de 10 nouvelles voitures basées sur les jouets de Mattel, comme la Twin Mill et la Bone Shaker, lesquelles frôleront le sable des côtes australiennes pour rester dans le thème. Les joueurs également modifier eux-mêmes certaines parties des circuits pour mettre au point des cascades spéciales et les soumettre sous forme de défis aux autres participants.

Sortie prévue le 9 mai sur PC et Xbox One.

La franchise de simulation automobile qui se veut le plus réaliste possible prend un virage complètement différent pour sa prochaine ext...


Il est là, il est tout chaud, voici le tout premier trailer de Call of Duty : World War 2 ! Plus d'informations très prochainement.

Call of Duty: WWII ramène la franchise à ses origines, au travers d'une expérience immersive sans concession qui capture parfaitement l'héroïsme inoubliable de soldats ayant combattu ensemble dans une guerre qui a changé le visage du monde pour toujours. Le captivant nouveau titre d'Activision offre une représentation sincère et intègre de la Seconde Guerre mondiale, du point de vue de la célèbre 1ère Division d'infanterie, avec un panel de personnages divers venus des quatre coins du monde. Portés par des graphismes époustouflants et une expérience audio toute aussi intense, les joueurs prennent d'assaut les plages de Normandie le jour J, et marchent à travers la France pour libérer Paris ; avant d’atteindre finalement l’Allemagne dans l’une des batailles les plus mémorables de l’Histoire.

Disponible le 3 novembre sur Playstation 4, Xbox One et PC.

Il est là, il est tout chaud, voici le tout premier trailer de Call of Duty : World War 2 ! Plus d'informations très prochainemen...

Derrière ce titre putaclic se trouve une information qui, si elle est prise au second degré, s'avère totalement vraie. Récemment, un revendeur américain a fait la bêtise de mettre en rayon des jaquettes de jeux Nintendo Switch dans des boites...Xbox One !


Simple erreur de la part d'un employé ou immense flemme de les mettre dans les bonnes boites ? Quoiqu'il en soit, cette news est évidemment (et malheureusement) fausse, mais on imagine la drôle de réaction qu'on pu avoir certains clients du magasin en trouvant des Zelda Breath of the Wild ou Mario Kart 8 parmi les jeux Xbox One 😂

Derrière ce titre putaclic se trouve une information qui, si elle est prise au second degré, s'avère totalement vraie. Récemment, u...


Synopsis
Dans un futur proche, une cyborg faisant partie d’une section d’élite anti-criminelle doit faire face à une dangereuse menace : Un individu pouvant pirater et contrôler les esprits.







LE FANTÔME DANS LA CARAPACE

Ghost in the Shell a fait beaucoup parler de lui, mais qu’est-ce donc que ce film ? d’où ça vient ?
Les personnes s’intéressant quelque peu à l’animation japonaise pourront vous le dire : Ghost in the Shell est à la base un manga dont l’auteur est Masamune Shirow, qui est aussi le créateur d’Applesseed.
Ghost in the Shell le manga est sorti en 1989 et fut par la suite adapté en animé en 1995, il est considéré pour beaucoup comme culte.
Autant vous dire qu’à l’époque c’était quasiment le début des films d’animations Japonais, avec entre autres Akira, sorti en 1988, qui est tout aussi culte d’ailleurs.

Mais comment diable un film d’animation japonais peut-il être culte ? Voilà une question type qu’une personne légèrement obtuse pourrait vous poser.
À cela vous pouvez répondre simplement que le Ghost in the Shell de 1995 est culte car tout d’abord, il fait partie des précurseurs du genre « cyberpunk », un courant alternatif à la science-fiction.
De plus, ce film d’animation est à la fois divertissant, à la fois intelligent, avec une belle profondeur dans son scénario, et des thèmes très avant-gardiste pour son époque, tel que le transhumanisme entre autres.

Donc oui, ne pas regarder un film d’animation, justement car c’est de l’animation, et bien c’est une mauvaise excuse.
Certains animés méritent amplement le détour, Ghost in the Shell en fait partie, et la Paramount l’a bien compris.
Et voilà que la franchise japonaise est adaptée aux États-Unis, mais est-ce que cette adaptation est aussi incroyable que l’œuvre originale ?




GHOST RUNNER

Il n’y a pas à dire, Ghost in the Shell de Rupert Sanders (Blanche-Neige et le chasseur) a de la gueule, esthétiquement c’est très beau, l’univers du manga est très bien retranscrit, avec des ajouts saisissant.
Il y aussi un petit côté Blade Runner dans le film et ça c’est sympathique.

Le cadrage est assez léché, très symétrique, certainement pour accentuer l’aspect rigide de cette société futuriste, car robotique.
De plus, il y a vraiment des plans jolis, même si la plupart sont quasiment copiés de l’animé original, cela reste plaisant de voir certaines scènes retranscrites en film.


D’ailleurs, le film ne fait pas que retranscrire l’animé de base, il y a une volonté de bien faire en essayant de prendre divers embranchements scénaristiques, afin de ne pas non plus plagier le Ghost in the Shell de 1995.
L’américanisation de ce film est présente, mais c’est justifié scénaristiquement, donc le white bashing n’a pas lieu d’être.
Malheureusement, si l’esthétique est belle, pour le fond c’est autre chose…

  

COQUILLE VIDE

Ce qui est vraiment rageant dans ce film, c’est de savoir que l’œuvre originale aborde tellement de thème varié : La guerre, le transhumanisme, la politique… et pour ce film, toute la profondeur est amputée pour céder place à des scènes d’actions, certes bien réalisées, mais trop classiques, sans réel moment épique.
L’essence de l’œuvre originale est sabotée, ce qui est profondément dommage tant il y avait à faire avec ce film.

De plus, même si l’histoire se veut originale, elle est décevante, totalement prévisible de A à Z.
Cela n’améliore pas l’intérêt du film.

Quant aux acteurs, ils sont plutôt sobres mais efficace, l’interprétation du major par Scarlett Johansson (Lost in Translation, Under The Skin) est convaincante, mais plus de nuance dans son rôle aurait été appréciable, il est vrai que Scarlett incarne plus un Terminator sexy qu’autre chose…

La musique reste sympathique, mais elle n'est pas assez prononcée, trop discrète, ce qui est dommage, surtout lorsque l'on sait que Clint Mansell (Requiem for a Dream, Moon) est le compositeur (avec Lorne Balfe).

Bref, en sortant de la salle, il y a une impression de vide, d’accord c’est un bon divertissement, et ? C’est tout ?

GHOST

Ghost in the Shell est un honnête divertissement, mais totalement en dessous par rapport à l’œuvre originale, cette dernière se veut tout autant divertissante qu’intelligente, et c’est ce qui fait son charme.
Bien entendu, il est plaisant de voir un film cyberpunk avec une esthétique très jolie, mais cela ne sauve pas le film pour autant, l'absence de fond est trop important.

 Critique écrite par Kyliann Mary

Synopsis Dans un futur proche, une cyborg faisant partie d’une section d’élite anti-criminelle doit faire face à une dangereuse menac...


20 ans après sa sortie sur PS1, et s’imposant comme un véritable ovni dans les catégories des jeux de rythme, ce remaster de PaRappa The Rapper intervient dans un tout autre contexte, où l’interactivité n’est plus une nouveauté, et devra séduire un tout nouveau public peu habitué aux jeux de ce genre. Une reconquête ou une déception ? Réponse dans ce test.

Un concept simpl(ist)e

Au premier abord le jeu paraît enfantin, avec une histoire fun et amusante. Lorsque celui-ci démarre, deux possibilités : les connaisseurs auront cet agréable effet nostalgique de « déjà-vu » avec un « gameplay » (on y reviendra plus tard) qu’ils connaissent bien; les néophytes en revanche, se verront lâchés dans une cinématique sans contexte, et une première « leçon » distillée par un maître kung-fu. Si la transition est logique, on parle alors de deux jeunes qui agressent PaRappa et ses amis dans un fast-food. On atterrit sur un tatami et un mini-jeu s’enclenche : le maître kung fu effectue des mouvements correspondant à des touches, et nous devons simplement répéter ces gestes par la suite, en rythme évidemment. Après avoir passé le test avec succès, une nouvelle cinématique s’enclenche, elle-même amenant à une autre leçon, et ainsi de suite. Si l’ambiance est plutôt sympa, les musiques entêtantes et le rythme soutenu, il n'en demeure pas moins que le jeu est répétitif, et sans véritable fond.


Du gameplay, mais pas trop

Après quelques minutes, le joueur n’arrivera plus à définir son ressenti sur ce gameplay très particulier. Entre frustration et lassitude. Frustration d’abord, car il faut le dire, le jeu n’en fait qu’à sa tête. Les deux premiers niveaux sont d’une simplicité enfantine, vous pouvez d’ailleurs vous permettre de poser la manette et passer à la cinématique suivante. Les quatre suivants sont d’une difficulté croissante, et encore, c’est un euphémisme. Arrivé au 3ème jeu musical il faut se réadapter : vous gagnerez uniquement si votre interaction est quelques millièmes de secondes avant les touches indiquées, et on vous garantit : c’est extrêmement désagréable à l’oreille. Ensuite, y a-t-il vraiment besoin d’expliquer le sentiment de lassitude ? 6 mini-jeux, des cinématiques exprimant l’envie de PaRappa de séduire son amie (c’est d’ailleurs là tout l’intérêt du jeu), et ces mêmes cinématiques d'une horrible qualité, complètement inadaptées à nos téléviseurs actuels. On vous passera aussi le manque de cohérence entre ces cinématiques, et un univers qui n'est jamais introduit.


Pas un pour rattraper l’autre

Si le jeu est d’une durée famélique, pouvant être terminé en une trentaine de minutes, on aurait alors souhaité au moins un beau packaging, funky et dans l’esprit du jeu. Il en est rien, aucun contenu additionnel, un menu pauvre, sans même la possibilité d’écouter, à minima, les musiques présentes dans les mini jeux. PaRappa The Rapper Remastered est donc plus une réadaptation HD qu’un remaster. N’apportant aucune nouveauté à un jeu apparu il y a 20 ans, les développeurs ce sont mis en porte à faux auprès des gamers nostalgiques sans pour autant séduire les nouveaux.


LES ➕

    ✔️️ Un univers funky agréable
    ✔️️ Des musiques sympathiques
    ✔️️ Amusant

LES ➖

    ❌ Cinématiques DÉGUEULASSES
    ❌ Un calibrage raté…
    ❌ …et donc un jeu plus tactique que rythmique
    ❌ Zéro nouveauté !


Note
8/20




Test écrit par David W.

20 ans après sa sortie sur PS1, et s’imposant comme un véritable ovni dans les catégories des jeux de rythme, ce remaster de PaRappa ...

A peine annoncé que des images de Call of Duty : World War 2 viennent d'être leakées depuis le site officiel. Celles-ci sont malheureusement en basse résolution mais c'est déjà un bon début pour se faire une idée du jeu et cela nous permettra de patienter jusqu'à mercredi prochain pour sa présentation officielle.


A peine annoncé que des images de Call of Duty : World War 2 viennent d'être leakées depuis le site officiel . Celles-ci sont malhe...


Les rumeurs du mois dernier étaient donc vraies ! Le prochain Call of Duty reviendra bien aux sources et se déroulera à l'époque de la Seconde Guerre Mondiale.

Call of Duty : World War 2 sera dévoilé mercredi prochain, le 26 avril. Celui-ci sera développé par Sledgehammer Games, les développeurs derrière Modern Warfare 3 (co-développé avec Infinity Ward) et surtout Advanced Warfare, l'épisode qui a introduit le gameplay à l'exo-combi que l'on connait tous désormais.

Les rumeurs du mois dernier étaient donc vraies ! Le prochain Call of Duty reviendra bien aux sources et se déroulera à l'époque de ...