Header Ads

ad

[Test] Shadow of the Colossus (2018)


C’est énorme, que dis-je, c'est Géant ! La mode est au remake et, pour une fois, il est vraiment réussi. Tout le monde se souvient de ce jeu qui opposait un frêle jeune homme à cheval à des démons colossaux. Et bien voici venue l’heure de (re)partir à l’attaque !

David et Goliath

Initialement sorti en 2005, Shadow of the Colossus mettait en scène un jeune héros maigrichon voulant sauver sa belle. Armé d’une épée et d’un arc, le but était de chercher, dans les landes interdites, 16 géants et les éliminer afin de récupérer leurs forces et ressusciter la jeune fille.

Véritable open-world, votre fidèle destrier Agro vous mènera ou bon vous semble parfois avec certes quelques difficultés, car ce dernier se montre parfois réticent à aller dans le bon sens. Avance maudit canasson...


Les graphismes ça compte

Pour autant que je m’en souvienne, le jeu d’origine n’était déjà pas trop mal dans le genre : de vastes étendues sauvages, des forets lugubres, des montagnes, de l’eau... Un savant mélange d’atmosphère qui nous transportait très loin. Maintenant que le tout a été refait à neuf, c’est vraiment encore tout autre chose : un framerate constant, pas de clipping, pas de pixel qui font pleurer, le tout est magnifique. Du fait qu’il n’y a pas d’ennemi sur la carte, l’atmosphère lourde qui règne est joussive et on a un vrai sentiment de liberté qui nous étreint lorsque l'on galope seul à travers les vastes contrées de ce monde. Par ailleurs, la merveilleuse bande son orchestrale réalisée par le maitre Kow Otani est admirablement travaillée et façonnée en fonction de l’action présente, la musique au service du jeu.


Même pas peur !

Bon, maintenant que vous vous êtes amusés à galoper joyeusement, il va falloir songer à se battre n’est-ce pas ? Et justement, toute la difficulté et le charme de ce jeu, c’est de comprendre comment mettre à bas un colosse avec juste une épée, le tout quand vous ne mesurez qu’un mètre quarante de haut. Fort heureusement, il se trouve que vous avez des alliés : le soleil qui vous indique où frapper et des avants bras de champion d’escalade qui vous permettent de vous agripper aussi fort que possible à la fourrure des géants. Ainsi, vous devrez repérer les points faibles des colosses matérialisés par des mandalas lumineux, trouver un moyen de grimper jusque-là et transpercer ce point faible de votre épée. Sur le papier c’est simple, en pratique c’est nettement plus compliqué, car aussitôt que vous escaladerez votre ennemi celui-ci se secourra dans tous les sens pour vous faire tomber tel un parasite. Il vous faudra donc garder un œil sur votre barre d’endurance qui se vide au fur et à mesure, et trouver des points de repos pendant l’ascension.


Une perle de remake

Cette fois-ci c’est une franche réussite ! Ce remake est la quintessence de ce qu’on peut attendre d’un remake : graphisme remis à neuf, musique somptueuse, gameplay de qualité, défauts gommés...tout est fait pour faire passer un moment inoubliable aux joueurs. Et même si la difficulté est au rendez-vous, on y revient avec grand plaisir car ce n’est pas punitif, il a la santé ce petit bonhomme !

LES ➕

    ✔️️ Direction artistique de toute beauté
    ✔️️ Un véritable remake
    ✔️️ Des combats épiques !
    ✔️️ Les musiques sont sublimes
    ✔️️ L'immensité des colosses !
    ✔️️ L'ajout du mode photo
    ✔️️ Une fin marquante

LES ➖

    ❌ Une sensation de "vide"
    ❌ Répétitif
    ❌ Durée de vie pas terrible


Note


16/20




Test écrit par Manu N.

Aucun commentaire