Header Ads

ad

[Critique] Black Panther

Synopsis
Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier…






PANTHERA PARDUS

Déjà aperçu dans Civil War, Black Panther a enfin eu le droit à son adaptation, et c’est Ryan Coogler qui s’y colle. À noter que c’est ce dernier qui a réalisé Creed, un bon spin off rafraichissant de la saga culte Rocky Balboa.

Il y avait donc de quoi en attendre de ce Black Panther, qui est le 18eme film du MCU (Marvel Cinematic Universe) et le 6eme film de la phase III.

De plus, le long-métrage a pour originalité d’avoir un casting presque entièrement noir, ce qui est du jamais vu pour un film blockbuster de super-héros chez l’écurie Marvel.
Reste à savoir maintenant ce que donne le nouveau bébé de Ryan Coogler.



HUMBLE

Black Panther est un long-métrage rafraichissant en termes de film sur les super-héros, l’histoire s’orientant sur un autre type de personnage, avec un style plus urbanisé et une ambiance très « street ».

C’est dynamique, l’histoire toujours propice à des situations rocambolesques, mais pas de surplus.
Il y a aussi les scènes d’actions qui sont très agréables, comme celle dans le casino en Corée, très bien chorégraphiée, on y retrouve un plan séquence, qui est d’ailleurs une technique que Ryan Coogler raffole et maîtrise assez bien, il n’y a qu’à voir les plans séquences dans Creed pour le démontrer.




La mise en scène est soignée, les décors sont beaux (malheureusement trop artificiels…), la direction artistique intéressante, en bref Black Panther arrive à se forger une identité au sein de l’immense univers Marvel.

Il y aussi la bande-son du film qui est excellente, elle retranscrit toute l’ambiance de Black Panther, avec des vibes tribale africaine mélangée à du hip-hop.
Pour la tête d’affiche de la bande originale, on retrouve du Kendrick Lamar, The Weeknd… En bref, du lourd.




POINTS NOIRS

Bon on ne va pas tourner autour du pot, Black Panther, même s’il se veut original, reste paradoxalement le film archétype de chez Marvel :
En plus d’y retrouver les mêmes qualités, surtout pour « l’enrobage », on retrouve dans ce film les mêmes défauts que pour ses ainés, principalement dans l’écriture.

Donc oui, il y a des incohérences et des clichés, surtout vis-à-vis de l’antagoniste, ce dernier manque cruellement de profondeur alors qu’il pourrait être intéressant, au lieu de ça, on a encore une impression de méchant juste là pour l’intrigue, et c'est dommage, car Michael B.Jordan fait du bon boulot en nous représentant toute la haine que le personnage a en lui. Malheureusement, l'écriture ne suis pas.



Il y a aussi le héros principal, donc le Black Panther, incarné par Chadwick Boseman qui est assez fade dans le film, en effet ce personnage est discret, presque inintéressant surtout lorsque l’on s’attarde sur les autres personnages secondaires qui lui volent la vedette, comme celui de la sœur du Black Panther qui est très joviale, interprété par Letitia Wright ou encore le garde du corps du héros, incarné par Danai Gurira qu’on a déjà pu voir dans The Walking Dead en tant que Michone.


Un autre défaut qui mérite d’être souligné, les séquences fond vert (ou bleu) qui dénaturent l’âme du film : Petit rappel, la majorité des événements dans Black Panther se passent en Afrique, donc un très beau continent avec des paysages somptueux et certes on nous montre des beaux panoramas à l’écran…Malheureusement sous fond vert.

Toutes les scènes d’Afrique ont été tournées en studio, ce qui enlève une certaine saveur au film et c’est réellement dommage, car on ressent ce coté figé, très présent dans les scènes de groupe.

À noter aussi un rendu 3D réellement douteux, lors de la course poursuite en Corée et aussi durant le dernier affrontement à la fin, l'animation laisse à désirer surtout pour du Made In Marvel



LE ROI LION

Encore une fois, Marvel nous produit un long-métrage agréable mais sans plus, c’est réellement dommage car pour ce film il y avait de la matière.

On ressent la « pâte » de Ryan Coogler, mais ça ne va pas plus loin, son style est vite dévoré par l’immense machine Marvel et c’est bien dommage.
Dans tous les cas, même s’il ne révolutionne pas le genre, Black Panther se révèle divertissant et comment ne pas être « hypé » par le prochain Marvel, Avengers Infinity Wars qui s'annonce prometteur et spectaculaire.

À noter qu'il y a 2 scènes post-générique



Critique écrite par Kyliann M.




Aucun commentaire