[Test] Mario & Luigi : Superstar Saga + Les sbires de Bowser - GeekMPT: Blog Jeux Video, Cinéma, Séries TV, Loisirs et Bons Plans

/
1 Commentaires

MAMA-MIA !!!!! La déferlante de remake continue avec le légendaire opus Mario et Luigi paru en 2003. Utilisant la technologie graphique du moment pour rendre la jeunesse à nos deux compères et la recette de l’ancien jeu, Nintendo vient de mettre au monde un chef d’œuvre.

Vers le royaume de Végésia

Enfer et damnation, la princesse Peach a été enlevé ! Ah non mes excuses, la princesse est sauve, en revanche sa voix n’est plus dans sa gorge car volé par Graguémona, l’ignoble sorcière du royaume de Végésia qui veux réveiller un pois magique qui exauce les souhaits : la Végétoile. Après une arrivée en catastrophe au château, Mario et Luigi découvre la pauvre Peach affublé d’une voix explosive et Bowser qui enrage que quelqu’un d’autre que lui puisse agresser la princesse. Ils devront aller au royaume de Végésia pour récupérer la voix de la princesse et mettre une raclée à Graguémona ainsi qu’à son acolyte Gracowitz.


Quoi de neuf Dr Mario ?

Dans l’esprit de nombreux joueurs, un remake c’est seulement prendre un ancien jeu et lui coller des nouveaux graphismes, détrompez-vous ! C’est un nouveau jeu que nous propose Nintendo tellement il y a de choses à découvrir et redécouvrir. L’exemple le plus frappant est le système de combat, car si le principe est conservé, pratiquement toute les animations d’attaques ont été repensé et refaite (notamment les attaques duo) et c’est un vrai plaisir. Devoir faire acquérir de nouveaux automatismes aux anciens joueurs est à mon sens une obligation pour éviter le « déjà vu » et c’est admirablement bien fait dans ce remake.

Outre le système de combat, il faut parler du déplacement sur la carte, rappelons-le dans l’opus originel il fallait appuyer sur Start pour intervertir les deux frères afin d’exécuter un saut en hauteur ou bien une vrille, mais cela nécessitait de nombreuses manipulations pour arriver à la commande souhaité. Maintenant grâce à l’écran tactile il suffit de toucher l’icône correspondant à l’action et hop là sautons gaiement ! Par ailleurs avec le bouton X on peut faire sauter les deux frères même quand une action est sélectionnée, ENORME CHANGEMENT !!!!

On peut également souligner la présence de belles innovations pour renouveler l’expérience de l’aventure, je veux bien sur parler des nombreux blocs contenants des cassettes audio, des animations du café Végésia ou bien encore des nombreux mini-jeux présent. Notons d’ailleurs qu’en termes de mini-jeu, un petit ajout pour valoriser le surf est présent du côté de la plage, je n’en dirai pas plus…


Des graphismes et du son dopés aux champignons

C’est toujours étonnant de voir un jeu que l’on a connu en mode pixel refait à neuf du début à la fin. Dès la cinématique d’introduction, la surprise est totale : un environnement grandiose aux couleurs chaudes, des personnages remarquablement bien animés dont le mouvement est ultra fluide. D’ailleurs à moins que je ne me trompe, il me semble que certains éléments tel que le déplacement de Mario et Luigi sur la map et la mort des boss ont été récupéré sur l’opus PaperJam. Il faut aussi souligner que l’amélioration graphique renforce l’humour omniprésent dans le jeu (c’est vraiment super marrant), bref c’est une vraie prouesse du 2D que l’on a trop tendance à laisser de côté de nos jours.

Deuxième excellente surprise lors de la découverte de la bande son, entièrement fidèle et remise à neuf de manière orchestrale (admirable sur 3DS), c’est un énorme moment de nostalgie que propose aux joueurs la légendaire compositrice Yoko Shimomura.



L’armée de Bowser

Dans un souci de donner une vraie nouveauté aux joueurs, le mode « sbire de Bowser » qui se débloque tôt dans l’aventure vous permettra d’incarner un Goomba voulant sauver son roi. Pour se faire il va recruter autant de sbires que possible ainsi que les frères de Bowser pour l’aider dans sa quête. Véritable spin-off, vous pourrez découvrir l’histoire vu par le capitaine Goomba.

L’aventure qui dure environ une dizaine d’heure se présente sous forme d’un petit jeu de stratégie se basant sur un « pierre feuille ciseaux », les recrues de Bowser se distingue en trois catégories : assaut, distance et vol. Là où ça se complique c’est que certaine des unités n’obéissent pas au cercle de faiblesse et chamboule tout l’équilibre des forces. Par ailleurs certains combos d’unités vous donnerons des avantages sur le terrain (Attaque+, Esquive+…). Loin d’être évident, cette mini aventure nécessitera de votre part une analyse de l’équipe adverse afin de composer l’armée qui vous mènera à la victoire.


Une valeur sûre

Avec Mario on est rarement déçu, la meilleure des licences de Nintendo signe une fois encore un jeu complet d’un point de vu gameplay, drôle et graphiquement magnifique. En jouant sur le côté nostalgie, l’éditeur provoque une retombée en enfance des gamers les plus expérimentés. Par ailleurs l’effort de nous apporter du contenu supplémentaire de qualité avec les sbires de Bowser est vraiment appréciable, encore une affaire rondement menée ! mènera à la victoire.

LES ➕

    ✔️️ Hyper fun
    ✔️️ Des personnages hauts en couleurs et charismatiques
    ✔️️ Système de combat énergique
    ✔️️ Graphismes et bande son remastérisés
    ✔️️ Les quelques ajouts sympathiques
    ✔️️ Très bonne durée de vie (25-30 heures)

LES ➖

    ❌ Un peu facile
    ❌ Le changement de pouvoirs en exploration un peu relou


Note
18/20




Test écrit par Manu N.


Vous aimerez peut-être

MAMA-MIA !!!!! La déferlante de remake continue avec le légendaire opus Mario et Luigi paru en 2003. Utilisant la technologie graphique d...

1 commentaire :

  1. Coucou. J’ai hâte de pouvoir l’essayer ! Je dois avouer que Mario est un jeu qui ne cesse de se renouveler. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a autant de succès depuis toutes ces années.

    RépondreSupprimer