[Test] Metroid : Samus Returns - GeekMPT: Blog Jeux Video, Cinéma, Séries TV, Loisirs et Bons Plans

/
0 Commentaires

Que c’est bon de revenir aux sources ! Reprenant le concept de Metroid II, le studio MercurySteam nous gratifie d’un remake haut en couleur rendant hommage à la légendaire série. S’inspirant de l’un des opus le moins connu par les joueurs, la surprise est totale et le plaisir à son comble.

Planète SR388, tout le monde descend !

C’est quoi un Metroid ? Qui est Samus ? SR388 c’est une marque de lessive non ? Comme la jeune génération de joueur n’est peut-être pas au courant de l’actualité, je vais jeter les bases de l’histoire ! Samus Aran est une ancienne militaire de la fédération galactique élevée sur la planète Zebes par les Chozos, un peuple d’oiseau très en avance en termes de technologie. Précisons d’ailleurs que l’armure de puissance de Samus est un cadeau des Chozos, elle renforce son porteur et est adaptative, c’est-à-dire qu’elle intègre les nouvelles technologies qui se présentent à elle en changeant de formes et de couleurs. Ce même peuple d’oiseau a dû faire face à un fléau sur une de ses colonies (SR388), le parasite X, un micro-organisme qui infectait la faune de la planète. Les Metroids furent développés sur cette planète pour lutter contre ce parasite : ce sont des organismes ayant la propriété d’absorber toute forme d’énergie et de copier le code génétique de leurs proies. Plus de parasite X, mais une telle arme suscite des convoitises, les Chozos furent décimés et les Metroids volés par les pirates de l’espace sous le commandement de Ridley, un Ptérodactyle, ennemi juré de Samus. C’est après avoir ratatiné tous les pirates et le chef MotherBrain que l’histoire de l’opus commence. Les Metroids n’ayant plus de maitre, la planète SR388 est maintenant totalement infestée, Samus devra se rendre sur place et éradiquer toute trace de l’alien. Une dangereuse aventure qui mettra à l’épreuve vos talents de joueur mais qui saura vous récompenser de par sa richesse.


Un Remake ? J’en veux !

Il semblerait qu’en ce moment, pour le plus grand bonheur des joueurs, les éditeurs surfent sur la vague remake de qualité. Il ne manquait que la série Metroid pour que le tableau soit parfait. Je dis remake mais ce n’est pas exactement le mot juste, tant de nouveautés dans Metroid : Samus Returns que nous pourrions le considérer comme jeu nouveau. Car si la recette reste fondamentalement la même, les petits gars de MercurySteam ont fait un boulot de rafraichissement hors du commun : graphiquement c’est du neuf, un univers qui fait vraiment planète extraterrestre inhospitalière à souhait tout en variant les types d’environnements (Végétal, Magma, Aquatique…), rappelons-nous que l’opus originel était en noir et blanc donc rien que le fait qu’il y ai de la couleur, c’est quelque chose ! Notons que le fait de jouer avec le 3D et la profondeur du décor est une excellente idée qui ajoute beaucoup au réalisme de l’action. Parallèlement nous avons une bande son qui marque vraiment l’esprit et qui se marie fort bien à l’environnement présent, grave et rauque en présence de magma, léger et envoûtant dans les parties de végétations, que demander de plus ?


Des capacités nouvelles

Par curiosité, j’ai ressorti ma gameboy et j’ai lancé Metroid II, il apparait qu’en termes de gameplay, énormément de choses furent ajoutés par les éditeurs. Outre un autre boss final dont le combat est épique, vous découvrirez le contre de Samus : juste avant de subir l’attaque d’un monstre vous aurez la possibilité de le frapper ce qui l’enverra balader pour lui assener un bon coup de laser, mais contre les boss cela déclenche un puissant mouvement d’attaque du type « je t’attrape par la queue et je t’écrase au sol avant de te farcir de roquettes ». Ce sentiment de puissance et de domination est vraiment très plaisant et vous tient en haleine tout le long du jeu. Il faut préciser que ceci n’est rendu possible et viable que par l’excellente fluidité du jeu, notre héroïne se déplace vite et sans saccade (tout le contraire de l’opus de base…).


Outre ceci, 4 capacités furent ajoutés utilisant une ressource jaune (Aeion) : un scanner qui vous indiquera les nombreux secrets ajoutés à cet opus, un bouclier électromagnétique, un boost de puissance de l’arme et un module de ralentissement de l’espace-temps.

Ajouter des choses c’est bien, mais il fallait prendre garde à conserver les traceurs important qui ont fait la réputation de la série Metroid ! Je veux bien sûr parler du coté upgrade qui ouvre peu à peu l’accès aux différentes zones ou bien la montée en puissance du personnage qui fait que vous ruinez les ennemis du début du jeu en fin de partie alors qu’ils vous ont tant donné de fil à retordre au commencement. Contrat rempli!


Un hommage avant tout

Plus de capacités c’est plus de variété dans le gameplay et dans l’environnement, les éditeurs l’ont bien compris et surtout bien mis en pratique. Ce remake rappellera à certains d’excellents souvenirs et en créera chez la jeune génération. C’est fou de voir qu’en reprenant l’histoire et le concept d’un jeu en principe oublié et en l’adaptant avec les technologies actuelles vous obtenez un des meilleurs jeux 3DS du moment (peut-être même de l’histoire de la console). Bravo Nintendo !

LES ➕

    ✔️️ Le retour de Samus
    ✔️️ Un vrai remake, tout a été entièrement refait !
    ✔️️ Somptueux, surtout en 3D
    ✔️️ Des surprises !
    ✔️️ C'est fluide
    ✔️️ Bande-son extraordinaire

LES ➖

    ❌ L'animation de sauvegarde
    ❌ Les amiibo nécessaires pour tout débloquer


Note
18/20




Test écrit par Manu N.


Vous aimerez peut-être

Que c’est bon de revenir aux sources ! Reprenant le concept de Metroid II, le studio MercurySteam nous gratifie d’un remake haut en coule...

Aucun commentaire :