[Test] Mass Effect Andromeda - GeekMPT: Blog Jeux Video, Cinéma, Séries TV, Loisirs et Bons Plans

/
0 Commentaires

Tant que je gagne, je joue ! Cinq ans après l’excellent Mass Effect 3, Bioware retente sa chance  avec Mass Effet Andromeda. Offrant un concept nouveau, l’éditeur donne un élan de jeunesse à sa série en redémarrant totalement une histoire qui, nous l’espérons, nous transportera autant que celle de ses prédécesseurs.


Vers l'infini et l'au delà !

En 2185, la planète Terre est maintenant inapte à accueillir toute la population de sa galaxie, l'humanité a donc commencé à chercher de nouveaux horizons où s'établir. Il fut déterminé que la galaxie d'Andromède dans le secteur Héleus présentait des planètes aptes à accueillir la vie là où l'humanité pourrait prendre un nouveau départ, ils furent baptisés les Mondes en or. Afin d'atteindre ce secteur, un vaste programme de colonisation fut mis en place portant le nom d'initiative Andromède : des arches cryogéniques composées de 20 000 colons et d'un chef pionnier de chaque race  furent envoyées pour un voyage de 600 ans à travers l'espace. C'est donc après un long sommeil que vous incarnez au choix l'un des jumeaux Ryder (Sara ou Scott), les enfants du pionnier humain, qui découvrent la galaxie Andromède se révèle être bien moins hospitalière que prévue. Vous devrez tout mettre en œuvre pour rendre le secteur Héléus habitable et en faire le nouveau berceau de l'humanité.


Des débuts difficiles

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’histoire peine à se mettre en route : des dialogues interminables et une action inexistante pousse d’ennui le joueur au fond de son canapé. Fort heureusement, passées ces premières heures, l’intrigue se révèle et nous voilà enfin plongé dans un jeu captivant qui mêle une trame scénaristique sophistiquée et des tas de quêtes secondaires. Il y a d’ailleurs tellement à faire dans Mass Effect Andromeda que l’on ne sait parfois plus où donner de la tête ; il faut compter environ 25 heures pour boucler la quête principale et plus du double pour venir à bout du jeu à 100%, de quoi nourrir le plus affamé des gamers.


Une nouvelle recette gagnante

Ne nous le cachons pas, c’est grâce à certains éléments de gameplay bien précis que les joueurs ont tant aimé la série Mass Effect : les personnages charismatiques, le Normandy, les combats, l’arbre de compétence, les dialogues orientés Conciliant/Pragmatique, les romances (ne niez pas !).
La où les développeurs ont fait fort, c’est qu’ils ont gardés ces éléments en y apportant de la fraicheur. Ainsi nous nous retrouvons avec un nouveau vaisseau magnifique extérieurement et entièrement repensé en terme de design intérieur, un système de dialogue se composant de 4 types de réponses se basant sur le ton de la voix, un système d’analyse associé à la recherche et la conception d’équipement…


D’un point de vue gameplay il y a aussi des nouveautés : le héros a maintenant la possibilité de sauter grâce à un micro-propulseur. Cela oblige le joueur à penser son environnement en trois dimensions ce qui est très plaisant.  Il faut aussi noter que, grâce au nouveau système d’arbre de compétence, il est maintenant possible d’adapter sa méthode de combat (Soldat, Biotique, Technicien) en fonction de l’adversaire.
En plus de tout cela, cet opus se voit offrir 2 nouvelles races, une amicale : les Angaras ; et une hostile : les Kerts (qui ne sont pas sans rappeler les Prothéens). Sans compter la faune locale des planètes qui chercheront à faire de vous leur repas et les Reliquats, des robots dont vous apprendrez l’origine au cours du jeu.

"Bonjour, nous venons en paix"

"Pas nous"

Quand la technique pèche

Avoir une bonne recette c’est une chose, mais quand elle est mal réalisée cela devient problématique. Car si les décors spatiaux et les Angaras sont sublimes, de trop nombreuses choses gâchent l’expérience du jeu à commencer par les innombrables bugs, chute de framerate et crash que comporte cet opus. Cela est probablement dû au moteur graphique Frostbite qui ne sied guère à ce style de jeu. L’Unreal Engine aurait mieux convenu à tout point de vue.

    "A la vôtre"

Outre ceci, trois autres aspects sur lequel Mass Effect Andromeda régresse par rapport à ses ainés sont la modélisation graphique de certains personnages, la synchronisation labiale ainsi que le voyage spatial : qu’ont-ils donc fait à ce pauvre Scott Ryder (ou sa sœur jumelle) ? Il porte des cheveux façon casque Playmobil et des yeux en cartons qui regardent partout sauf devant lui quand un PNJ lui parle, sans parler des lèvres de tous les personnages qui ne bougent pas au rythme des paroles. En ce qui concerne le voyage spatial, il fallait subir une animation de changement de planète extrêmement longue qui gâchait l’exploration pourtant si plaisante dans les précédents opus.
Heureusement Bioware ne tarda pas à sortir le patch 1.05 visant à améliorer la synchronisation labiale et  permettre de pouvoir passer ces phases d’animations spatiales. On note malheureusement que la mode de sortir un jeu fini à la va-vite et de publier des correctifs par la suite est encore d'actualité. C’est triste..


Conclusion

Il faut rendre à césar ce qui lui appartient, Mass Effect Andromeda reste tout de même un jeu à posséder. Car même s’il pèche par certains aspects techniques, la qualité du scénario principal, la beauté de certains environnements, l’humour présent dans les dialogues et les longues chevauchées en Nomade à travers les différentes planètes vous feront de toute façon oublier ces désagréments et vous scotcheront à votre écran de nombreuses heures. Par ailleurs la fin laisse clairement la place à d’autres épisodes, ce qui laisse le temps aux développeurs de rectifier le tir et de continuer à nous faire rêver. Mass Effect For Ever.

LES ➕

    ✔️️ Nouvelle histoire sympathique
    ✔️️ Longue durée de vie
    ✔️️ Système de combat nerveux
    ✔️️ L'IA des ennemis
    ✔️️ Système de combat nerveux
    ✔️️ Décors spatiaux et terrestres sublimes
    ✔️️ Multijoueur bien intégré
    ✔️️ Les relations dans le Tempête

LES ➖

    ❌ Introduction ennuyeuse
    ❌ Les nombreux problèmes techniques
    ❌ Quêtes secondaires redondantes
    ❌ Le manque de charisme de l'équipe


Note
15/20




Test écrit par Manu N.


Vous aimerez peut-être

Tant que je gagne, je joue ! Cinq ans après l’excellent Mass Effect 3, Bioware retente sa chance  avec Mass Effet Andromeda. Offrant un ...

Aucun commentaire :