Pour fêter la sortie du huitième épisode de Fast and Furious au cinéma, le 14 avril prochain, Rocket League aura le droit à un DLC contenant la fameuse Dodge Ice Charger, piloter par Vin Diesel dans le film ! Le bolide sera accompagné de ses roues Premium, mais aussi de 6 décalcos (Clean Cut, Crazy Sandwich, Flames, Rakugaki, Rally et CCCXL).

Disponible sur tous les supports dès le 4 avril au prix de 1,99€.

Pour fêter la sortie du huitième épisode de Fast and Furious au cinéma, le 14 avril prochain, Rocket League aura le droit à un DLC co...


Un peu comme pour Friday the 13th : The Game, Last Year est un jeu multijoueur à 5 contre 1 où un groupe de joueurs incarne des lycéens venus de nuit dans leur lycée (sûrement pour voler le corriger de la prochaine interro 😏) et le sixième joueur incarne...le serial killer !

Si le but sera évidemment de survivre, il faudra tout de même que les lycéens remplissent des objectifs pour espérer remporter la partie. En effet, un camion les attend sagement à la sortie mais celui-ci n'a ni essence ni clés. A vous de coopérer et trouver de quoi le faire démarrer pour vous enfuir de ce cauchemar.


Le jeu est en développement depuis 2014 et n'a toujours pas de date de sortie. Cependant, les développeurs ont annoncés une bêta prévue pour mi-août uniquement sur PC (via Steam). On espère plus d'informations prochainement et également une annonce sur consoles (quand le jeu sera prêt), car le concept est plutôt intéressant et promet de bonne crises de panique en ligne.

On se quitte avec la seule véritable vidéo de gameplay du jeu qui présente rapidement le mode "Predator". Ce mode est semblable au mode "Versus" de Left 4 Dead puisque le joueur qui incarne le tueur en série pourra se déplacer sur toute la map (en étant invisible aux yeux des autres) avant de choisir où spawn.

Un peu comme pour Friday the 13th : The Game , Last Year est un jeu multijoueur à 5 contre 1 où un groupe de joueurs incarne des lycée...


Après un petit teasing hier, sur les réseaux sociaux, la nouvelle bande-annonce de Spider-Man : Homecoming est désormais en ligne et elle annonce du très très lourd !

Après un premier trailer dévoilé en décembre dernier, plutôt mou et axé principalement sur le personnage de Peter Parker en tant qu'étudiant, le second trailer de Spider-Man : Homecoming se concentre principalement sur le super-héros et donne le ton ! En effet, celui-ci est beaucoup plus porté sur l'action avec notamment des scènes de combat entre Spidey et le grand méchant du film : le Vautour. Plus encore, la relation entre Peter Parker et Tony Stark se dévoile un peu plus.

Il faudra patienter jusqu'au 12 juillet prochain pour plonger dans cette aventure, qui s'annonce d'ores et déjà comme le film de cet été.

Après un petit teasing hier, sur les réseaux sociaux, la nouvelle bande-annonce de Spider-Man : Homecoming est désormais en ligne et elle...


Après une petite fuite en fin de semaine dernière, Bungie fait taire les rumeurs avec un simple tweet dévoilant l'image officielle de Destiny 2.

Pas plus d'informations pour l'instant, on sait juste que le jeu est prévu pour la fin de l'année 2017 sur Playstation 4 et Xbox One.

Après une petite fuite en fin de semaine dernière, Bungie fait taire les rumeurs avec un simple tweet dévoilant l'image officielle...


Vanity Fair
vient de dévoiler les deux premières photos officielles du reboot de Tomb Raider au cinéma, avec Alicia Vikander (Ex machina, The Danish Girl, Jason Bourne) dans la peau de Lara Croft. Si certains regretteront la plastique d'Angelina Jolie, il faut tout de même reconnaître que la nouvelle actrice porte à merveille la tenue de l'aventurière.



Quant au synopsis, il est inspiré du reboot du jeu vidéo sorti en 2013 : « Sept ans après la disparition de son père, Lara, 21 ans, a refusé de reprendre les reines de son entreprise, préférant son job de coursier londonienne et ses études. Elle ne peut cependant pas résister à l’envie de découvrir ce qui est arrivé à son père et décide alors de partir à l’autre bout du monde pour retrouver sa trace. Seulement armée de sa grande intelligence et d’une foi à toute épreuve, elle devra apprendre à repousser ses limites pour surmonter cette aventure périlleuse et ainsi mériter son surnom de « Tomb Raider ». 

Tomb Raider
débarquera dans nos salles le 14 mars 2018.

Vanity Fair vient de dévoiler les deux premières photos officielles du reboot de Tomb Raider au cinéma, avec Alicia Vikander ( Ex mach...


Sorti fin 2015 sur PS Vita, Superbeat : Xonic va arriver prochainement sur Xbox One et Playstation 4 !

Superbeat : Xonic c'est tout simplement une sorte de DJ Hero avec une tracklist plus "asiatique" (majoritairement Kpop et Jpop). Si celui-ci se jouait à l'aide de l'écran tactile sur la portable de Sony, son arrivée sur consoles de salon change complètement le gameplay puisqu'il faudra désormais jouer les notes à l'aide des deux joysticks de la manette ! Une manière originale de jouer à un jeu de rythme et qui n'implique pas d'investir dans des accessoires hors de prix.

Pas d'autres informations pour le moment, notamment si cette version aura des chansons exclusives ou pas, mais on sait que le titre est attendu pour le mois de juin 2017.

Sorti fin 2015 sur PS Vita, Superbeat : Xonic va arriver prochainement sur Xbox One et Playstation 4 ! Superbeat : Xonic c'est to...


C'est mercredi prochain que débarquera Ghost in the Shell dans nos salles de cinéma. Afin de nous inciter à aller le voir, Paramount Pictures dévoile les 5 premières minutes du film qui donnent très vite le ton, avec une Scarlett Johansson très...en forme !
Dans un futur proche, le Major est unique en son genre : humaine sauvée d’un terrible accident, son corps aux capacités cybernétiques lui permet de lutter contre les plus dangereux criminels. Face à une menace d’un nouveau genre qui permet de pirater et de contrôler les esprits, le Major est la seule à pouvoir la combattre. Alors qu’elle s’apprête à affronter ce nouvel ennemi, elle découvre qu’on lui a menti : sa vie n’a pas été sauvée, on lui a volé. Rien ne l’arrêtera pour comprendre son passé, trouver les responsables et les empêcher de recommencer avec d’autres.

C'est mercredi prochain que débarquera Ghost in the Shell dans nos salles de cinéma. Afin de nous inciter à aller le voir, Paramou...


Shiness : The Lightning Kingdom
est un jeu développé développé par le studio français Enigami et soutenu depuis août 2015 par l’éditeur Focus Home Interactive. C'est un Action-RPG onirique qui s'inspire, entre autres, de Zelda, Secret of Mana et Skies of Arcadia. Il a remporté le prix du meilleur jeu manga lors de la Paris Games Week 2015, le prix de la meilleure surprise de Jeuxvideo.com lors de la Gamescom 2015 et le prix du meilleur jeu PC/console hardcore lors de la Game Connection 2014.

Ce petit bijou arrivera donc le 18 avril prochain sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. On a hâte !

Shiness : The Lightning Kingdom est un jeu développé développé par le studio français Enigami et soutenu depuis août 2015 par l’éditeur...


Après avoir fait son arrivée sur la RPT au début du mois, la nouvelle héroïne d’Overwatch est officiellement disponible ! Faites la connaissance d’Orisa, une protectrice omniaque conçue pour défendre le peuple de Numbani. Créée par Efi, une brillante inventrice de 11 ans, pour assurer une protection maximale à ses alliés,Orisa fait preuve d’une détermination à toute épreuve pour défendre la fillette et sa ville.

Découvrez ci-dessous quelques-unes de ses capacités :

  • Canon à fusion : une arme automatique dotée d’une cadence de tir rapide qui bénéficie d’une excellente portée et d’une bonne précision, même à distance.
  • Dispositif de protection : Orisa déploie un écran protecteur statique qui la protège ainsi que ses alliés.
  • Surchargeur : la capacité ultime d’Orisa ! Elle déploie un appareil qui augmente les dégâts infligés par les alliés qui se trouvent dans sa ligne de vue.

Orisa est la 4ème héroïne et le 6ème tank d'Overwatch, et est jouable dès aujourd'hui sur Windows, Playstation 4 et Xbox One.

Après avoir fait son arrivée sur la RPT au début du mois, la nouvelle héroïne d’Overwatch est officiellement disponible ! Faites la conn...


Âmes sensibles s'abstenir !

C'est sur les réseaux sociaux que les développeurs de MLB The Show 17 ont dévoilés un bug effrayant survenu pendant le développement du jeu. En effet, l'éditeur de personnage n'étant pas finalisé, celui-ci donnait un rendu très particulier aux personnages :


Ce bug sera évidemment corrigé dans la version finale du jeu (à paraitre le 28 mars prochain en exclusivité sur Playstation 4), mais après cette révélation on en vient presque à regretter l'absence de ces personnages "spéciaux" dans le titre, non ?

Âmes sensibles s'abstenir ! C'est sur les réseaux sociaux que les développeurs de MLB The Show 17 ont dévoilés un bug effraya...


C'est sur son blog officiel que Microsoft a dévoilé le premier DLC de Dead Rising 4, intitulé « Frank Rising ». Il s'agira d'un chapitre inédit où le protagoniste Frank West est un zombie ! Ce dernier devra trouver un remède à sa condition tout en se nourrissant de survivants pour rester « en vie ». Sera-t-il en mesure de se sauver avant que le gouvernement ne raye Willamette de la carte ?

Ce DLC sera disponible à partir du 4 avril prochain sur PC et Xbox One au prix de 9,99€, ou gratuitement pour les possesseurs du Season Pass.



Par ailleurs, le constructeur américain en a profité pour nous en dire un peu plus sur la prochaine extension, « Super Ultra Dead Rising 4 Minigolf », prévue un peu plus tard dans l'année et au même prix. Comme son nom l'indique, le joueur aura l'occasion de jouer au minigolf dans une version géante au milieu des zombies ! Vous pourrez débloquer différents clubs et balles de golf, mais également de nouveaux costume. Ce DLC sera jouable jusqu'à 4 joueurs en coopération, en ligne ou en local. Il ne serait d'ailleurs pas surprenant que celui-ci sorte en tant que stand-alone, mais pour le moment nous n'en savons pas plus.

C'est sur son blog officiel que Microsoft a dévoilé le premier DLC de Dead Rising 4 , intitulé « Frank Rising ». Il s'agira d...


4 ans après la sortie du surprenant mais non moins très réussi Dishonored, les développeurs lyonnais d’Arkane studios s’essayent à un exercice périlleux en proposant une suite des aventures de Corvo et de ses déboires royaux. Echec ou réussite ? L’opus de trop, ou nouvelle perle vidéoludique ? Réponse dans ce test.

Dans la lignée de son prédécesseur

Corvo Attano, père de Emily Kaldwin et désormais veuf de l’ancienne impératrice Jessamine Kaldwin, fait désormais office de protecteur royal au côté de sa fille, désormais Impératrice du royaume des îles. 15 ans après Dishonored premier du nom, Corvo doit faire face à une nouvelle crise visant à destituer la nouvelle Impératrice. En effet, dès le début du jeu, vous apprenez qu’un assassin tue chaque personne ayant des propos ou des actes malveillants à l’encontre de l’Impératrice et de son entourage. Ces actions rendent le peuple indécis et sèment le trouble dans leur esprit. Alors que les commémorations quant à la disparation de l’ancienne impératrice Jessamine semblent avoir commencées, Emily et Corvo doivent assister à l’arrivée du Duc de Serkonos Luca Abele, et de la mystérieuse Delilah. S’en suit une annonce intrigante; Delilah affirme être la sœur de Jessamine, et donc par conséquent être la nouvelle Impératrice légitime du royaume. Après quelques mots échangés, Delilah reprend de force ce qu’elle considère comme lui appartenant : le trône du Royaume des Iles.


Protecteur ou Impératrice ?

La première interaction que vous aurez sera de choisir le personnage que vous allez incarner tout au long de l’aventure. Un Corvo amer de ne pas avoir pu protéger sa fille, ou une Emily qui devra faire face à sa première aventure. Suite à votre choix, Delilah transformera le second personnage en une statue de sable, rendant une quelconque interaction impossible au cours du jeu. S’en suit donc un nouveau périple, vous devrez donc à travers différentes missions et voyages comprendre ce qu’il se passe réellement, qui sont les auteurs de ce coup d’état et quelles en sont les raisons.


Un Grand jeu

Oui n’ayons pas peur de le dire, ce Dishonored deuxième du nom comporte tout ce qu’il faut pour en faire un grand jeu. Dans un monde semi-ouvert où chaque mission pourra être accomplie de différentes façons, le joueur pourra admirer un monde entre transition industrielle et guerres de clans. Si les graphismes semblent avoir quelques problèmes de frame de temps en temps, il en demeure pas moins évident que le jeu fait la part belle à l’inventivité du joueur pour parcourir son aventure. Laisser au joueur le choix d’être un assassin sanguinaire, ou de s’infiltrer discrètement permet d’adapter son style de jeu en fonction des missions et des capacités du joueur. Pour se faire, vous disposerez de surcroît de pouvoirs magiques qui vous aideront dans votre quête, tout en rendant la jouabilité encore plus plaisante.


Des décisions qui ont de l’importance

Au-delà de votre style de jeu, vous devrez choisir le sort de vos ennemis ; les neutraliser, ou les assassiner ? A vous de voir. Allez-vous vous allier avec le gang des Hurleurs de Paolo, ou vous ranger aux côtés du Vice-Superviseur ? Encore une fois, c’est à vous de créer votre jeu, et de rendre l’expérience encore plus plaisante. Comme lors du premier opus, vous allez devoir vous fondre dans une société gangrénée par la corruption et la tyrannie. Vous allez une nouvelle fois avoir du mal à vous fournir convenablement en potions et munitions, mais c’est ce qui fait le charme dans cette dystopie vidéoludique.


Copié-collé ?

On aurait prédit une pâle copie reprenant à la lettre les codes de son prédécesseur. Il n’en est rien, Dishonored 2 innove de part son scénario et son envie de mettre le joueur au cœur de son expérience. A travers les cités de Karnaca, ou de Dunwall, vous allez trouver moult occasions de perfectionner vos sorts, vos techniques de combat et votre imagination. Avec un minimum de 15h de jeu et au moins le double pour une expérience approfondie (sans oublier la rejouabilité avec le second personnage), ce jeu s’impose comme un must have pour les amoureux d’action et d’infiltration.

LES ➕

    ✔️️ Des paysages magnifiques
    ✔️️ Un jeu qui donne en vie d’explorer
    ✔️️ Un monde complet
    ✔️️ Un temps de jeu important
    ✔️️ Un gros potentiel de rejouabilité
    ✔️️ Des prises de décisions importantes
    ✔️️ Emily ou Corvo, deux approches différentes
    ✔️️ Un gros scénario

LES ➖

    ❌ Trop peu d’armes ou d’objets supplémentaires au premier opus
    ❌ Des personnages esthétiquement très perfectibles de près
    ❌ Des phases de jeu où les gardes vous repèrent sans véritable raison
    ❌ Beaucoup (trop?) de similitudes avec son prédécesseur


Note
18/20




Test écrit par David W.

4 ans après la sortie du surprenant mais non moins très réussi Dishonored, les développeurs lyonnais d’Arkane studios s’essayent à un exe...

Synopsis :
Juste après la guerre du Vietnam, un groupe d'explorateurs s'aventure au cœur d'une île inconnue du Pacifique. Baptisée « L’île du crâne », les aventuriers découvrent qu’ils ne sont pas seuls… En effet, un gorille géant règne sur cette île : Kong.







LA HUITIÈME MERVEILLE DU MONDE

S’il y a bien un film culte de monstres au cinéma, c’est bien King Kong.
Sorti en 1933, le film était à l'époque complétement novateur, dans tous les sens du terme, autant dans l’histoire que dans les effets spéciaux. Ce n’est pas un vulgaire film de monstre sans profondeur et les thèmes y sont nombreux, comme l’humanité ou l’amour.

Étant un mythe emblématique du 7ème art, King Kong a évidemment subi des réadaptations, dont la plupart sont dénuées d’intérêts, excepté celui de Peter Jackson (trilogie du Seigneur des Anneaux, trilogie du Hobbit) qui nous livre un très bon remake modernisé tout en reprenant l’essence du film originel.

Si le gros gorille aurait pu dormir tranquillement sur son île, le studio Legendary Pictures (avec la Warner) revient fin 2015 avec un projet totalement fou : après avoir fait le reboot de Godzilla (2014), les producteurs songent à réunir les deux monstres légendaires et les faire s’affronter dans un film Godzilla vs. King Kong (prévu pour 2020).
C'est donc pour cela que Kong revient cette année sur le grand écran dans Kong : Skull Island, un « stand alone movie » (tout comme Godzilla) qui permet de poser les bases de ce futur affrontement.


APOCALYPSE KONG

Fini les années 30 ! Kong : Skull Island reboot même l’époque durant laquelle l’histoire se passe !
Nous voici donc dans un monde post-guerre du Vietnam, avec toute l’ambiance qui va avec : le climat d’après-guerre, la menace de la guerre froide, les musiques… Bref, de ce côté-là, Kong : Skull Island a le mérite d’innover en termes de reboot. L’histoire a beau être réécrite, l’idée reste plaisante, et surtout le message politique derrière est intéressant.

Et ce climat d’après-guerre se ressent évidemment sur les personnages, leurs mentalités, leurs « traumatismes » … Pourtant, les voilà envoyés de nouveau sur une île tropicale. À noter que les soldats arrivent sur Skull Island grâce à des hélicoptères, à la manière d’Apocalypse Now, soit une bonne référence.

S’il y a bien un chose qui frappe en regardant Kong : Skull Island, c’est l’aspect stylistique du film qui est un véritable plaisir pour les yeux. Ce n’est pas étonnant puisque c'est le réalisateur Jordan Vogt-Roberts aux commandes et qui, malgré sa petite carrière (une majorité de films indépendants), a réalisé des petits bijoux visuels, avec un style toujours original, comme par exemple pour son film The Kings Of Summer. Alors dans une grosse production comme Kong, autant vous dire que l'homme s’est plutôt bien amusé : le film est composé de teintes chaudes, orangées, en s’appropriant les codes couleurs des films de type guerres du Vietnam, avec une touche Rock’n’roll. Les visuels sont saisissants, et certains plans sont justes marquants.


On peut aussi souligner une certaine audace dans le cadrage, comme par exemple des plans en première personne, en hommage aux jeux vidéo de genre FPS (First-person shooter). Ces derniers rendent le film assez pétardant, le rythme est rapide, et cela se ressent aussi grâce aux transitions de plans, plutôt bien trouvées.

Mais tant de dynamisme peut poser problème…


QUEL CIRQUE !

Il manque quelque chose de crucial pour ce film : une véritable âme.
En effet, on regarde Kong, on passe un bon moment (grâce aux visuels), mais ça s’arrête là. Ce problème est dû justement à l’histoire totalement expédiée par le dynamisme du film. Le rythme rapide a noyé la narration, pour laisser place à toujours plus d’action.
Et pourtant, le scénario aurait pu être beaucoup plus intéressant. Il y a une certaine profondeur dans l’histoire, vis-à-vis de la guerre du Vietnam, mais totalement balayée par les enchainements d’événements.

De même pour les personnages : Tom Hiddleston (Thor, High-Rise) est carrément effacé. Certains passages dans le film permettent d’en apprendre plus sur lui, mais ces scènes sont trop espacées dans le temps, et surtout, les moments d’action submergent totalement le protagoniste.
Le personnage de Samuel L. Jackson (Pulp Fiction, Django), qui campe un militaire quelque peu amer au sujet de la défaite des États-Unis durant la guerre du Vietnam, est le personnage le plus travaillé du long-métrage, notamment pour ses motivations. Mais il reste malgré tout « banal », pas seulement au niveau des clichés mais aussi de son évolution durant tout le film.

Au final, les personnages de Kong : Skull Island sont insipides, et même le gorille géant est beaucoup moins travaillé que ses précurseurs. Dans ce film, Kong se contente juste de fracasser des monstres, avec le même aspect « protecteur » que Godzilla,. Terminé la romance avec la jolie blonde, interprété par Brie Larson (Room, Scott Pilgrim) qui est totalement inutile a l'intrigue...


LE ROI DES SINGES

Kong : Skull Island est une profonde déception, et pourtant l’atmosphère et le contexte de l’histoire auraient pu rendre ce long-métrage beaucoup plus intéressant, et vivant. La faute aussi à la durée du film; Jordan Vogt-Roberts nous propose un Kong d'à peine 2 heures quand celui de Peter Jackson en fait trois (3h30 en version longue)… Il est évident que raconter une histoire gargantuesque en si peu de temps abouti à un résultat bâclé, scénaristiquement parlant.
Heureusement que l’esthétique impeccable du film le rend tout de même plus plaisant à regarder que Godzilla, ce dernier étant totalement dénué de cohérence.

Il y a de quoi être méfiant pour la suite... Godzilla Vs King Kong ne sent pas bon.



Critique écrite par Kyliann Mary

Synopsis : Juste après la guerre du Vietnam, un groupe d'explorateurs s'aventure au cœur d'une île inconnue du Pacifique. B...


Un peu de pub ne fait pas de mal (surtout quand c'est pour soi-même 😂).

Les amis, j'ai récemment repris ma chaine Youtube en attaquant le Let's Play de Resident Evil 7 (oui je sais, 10 ans après) ! Comme d'habitude, je vous propose les trois premiers épisodes via un petit article afin d'attirer, je l'espère, de nouveaux spectateurs.

Je tiens à préciser qu'il s'agit également une découverte puisque c'est la toute première fois que je m'attaque aux jeux. Je vous garantie donc de nombreux moments de stress et de flippe !





Un peu de pub ne fait pas de mal (surtout quand c'est pour soi-même 😂). Les amis, j'ai récemment repris ma chaine Youtube en ...


Après Dolphin (l'émulateur qui permet de jouer aux jeux Gamecube et Wii sur PC), voici Cemu, un émulateur Wii U qui fait de plus en plus parler de lui ces derniers temps, notamment à cause du dernier Zelda...

Peu connu du grand public jusqu'à maintenant, l'émulateur Cemu commence à se faire connaitre depuis la sortie récente de The Legend of Zelda : Breath of the Wild, le 3 mars dernier. La raison ? Tout simplement parce qu'une grosse partie des fans de la saga ne possèdent ni la Wii U, ni la Switch, et misent tout sur la sortie du jeu sur PC via l'émulateur. Une méthode totalement illégale mais qui apporte tout de même un atout de taille : la 4K !


L'équipe derrière le projet propose en effet des textures 4K pour cette version émulée du jeu, et, on ne va pas se mentir, c'est quand même beaucoup plus joli que sur consoles ! Malheureusement, il n'est pour le moment pas encore jouable à cause d'une framerate qui plafonne à 15 images par seconde (comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous), mais ce détail devrait être corrigé très prochainement...

Après Dolphin (l'émulateur qui permet de jouer aux jeux Gamecube et Wii sur PC), voici Cemu , un émulateur Wii U qui fait de plus ...


Après avoir franchi tout récemment le cap des 10,5 millions de ventes, Rocket League va de nouveau élargir son contenu avec un tout nouveau mode dès le 22 mars prochain.


« Dropshot », c'est le nom du prochain mode de jeu qui arrivera dans Rocket League dans un peu moins de deux semaines. Basé sur une variante du volley-ball, longtemps demandé par les fans, ce mode propose aux joueurs de détruire le terrain adverse en envoyant la balle sur les dalles hexagonales pour les faire disparaître et pouvoir ensuite marquer un point dans le trou créé. Il faut également compter sur la charge de la balle qui s’accumule à mesure qu’elle reste en l’air pour détruire plusieurs dalles en même temps.

A noter que ce mode apportera également 6 nouveaux succès, un bouton e-sport Live Now pour les diffusions officielles et signera le début de la saison 4.

Après avoir franchi tout récemment le cap des 10,5 millions de ventes, Rocket League va de nouveau élargir son contenu avec un tout nouve...

A partir d'aujourd'hui, môa, monsieur GeekMPT (Jonathan pour les intimes 😏), vous propose un tout nouveau concept sorti tout droit de mon imagination sans limites : COMMENTER C'EST GAGNER !


Alors, « COMMENTER C'EST GAGNER » c'est quoi ? C'est tout simplement une sorte de jeu que j'ai mis en place pour récompenser les plus actifs d'entre vous. La règle est simple : commentez simplement les articles du blog et, à la fin de chaque mois, celui qui aura posté le plus de commentaires gagnera un lot (jeux, DVD/Blu-Ray, gooodies etc.) 🎁

Néanmoins, n'espérez pas remporter quoique ce soit en spammant les articles avec des commentaires inutiles qui ne dépassent pas 3 mots, ça ne marche pas comme ça bande de petits malins. En effet, je ne prendrais en compte que les commentaires pertinents, ceux ayant un rapport avec l'article et qui ne sont pas juste là pour augmenter votre compteur personnel.

Autre point important : les commentaires devront être posté à l'aide de votre compte Google. Pensez donc à bien sélectionner l'option dans la boite de dialogue.


Voilà je pense avoir fait le tour. Il n'y a plus qu'à vous révéler le premier lot que je mets en jeu et que vous pourrez gagner sur la période du 12 mars au 30 avril 2017 (période exceptionnellement plus longue puisque nous sommes déjà mi-mars) :


Vous avez bien vu, il s'agit du jeu Uncharted 4 sur Playstation 4. Je compte sur donc sur vous pour donner le maximum de vous-même et essayer de remporter ce magnifique jeu 😉

A partir d'aujourd'hui, môa, monsieur GeekMPT (Jonathan pour les intimes 😏), vous propose un tout nouveau concept sorti tout droit...


C'est l'heure du DU-DU-DU....DJ !

En partenariat avec Hasbro, Harmonix (Guitar Hero, Rock Band, Dance Central) présente aujourd'hui leur prochain jeu musical baptisé DropMix, un savant mélange entre DJ Hero et Yu-Gi-Oh!.


DropMix est un jeu de musique de musique où les joueurs créent un mélange unique en jouant des cartes représentant chacune une chanson à succès. « C'est complètement différent de tout ce que à quoi vous avez déjà joué et nous espérons que le jeu vous donnera une connexion profonde à votre musique et à vos amis comme ce fut le cas avec Rock Band ou Dance Central. » annonce l'éditeur dans son communiqué.


Alors, comment jouer à DropMix ? Comme vous l'avez peut-être remarqué dans le trailer, chaque carte du jeu représente une partie différente d'une chanson - comme les voix, la basse, la batterie, etc. Lorsque vous placez ces cartes sur le plateau électronique DropMix (qui se connecte à une application gratuite sur mobile) vous et vos amis entendront alors un mix complètement personnalisé qui prend forme en temps réel ! « Nous commençons par vous présenter le mode "Clash", où vous pouvez soit affronter un ami pour jouer en 1v1, ou affronter deux amis en 2v2. Il y a beaucoup de profondeur et de stratégie pour le mode "Clash", mais l'idée de base est que vous gagnez des points en jouant vos cartes et c'est une course jusqu'à 21. Il y a aussi une option pour enregistrer votre mix sur votre appareil. ».

DropMix est prévu pour septembre 2017 sur iOS et Android avec plus de 300 premières cartes compatibles à acheter séparément en magasin. Il y aura un suivi sur l'année suivante avec de nouveaux "decks". Voici d'ores et déjà un petit bout de la tracklist :

C'est l'heure du DU-DU-DU....DJ ! En partenariat avec Hasbro , Harmonix ( Guitar Hero, Rock Band, Dance Central ) présente a...


Comme dans la plupart des jeux, The Legend of Zelda : Breath of the Wild possède lui aussi quelques easter eggs dont un particulièrement intéressant, celui du Cheval Géant !

Appelé également « Cheval de Ganondorf » (car très ressemblant à celui que l'on voit au début d'Ocarina of Time), c'est dans les Prairies d'Obbaba que vous pourrez trouver et dompter (avec quelques difficultés) la bête qui, malgré sa faible vitesse, s'avère être une véritable machine de guerre puisque ses capacités physiques dépassent largement celles des autres chevaux.

Bien plus que des mots, voici une petite vidéo de cette monture que vous pourrez évidemment sauvegarder dans un relais après l'avoir apprivoiser :

Comme dans la plupart des jeux, The Legend of Zelda : Breath of the Wild possède lui aussi quelques easter eggs dont un particulièremen...

NVIDIA dévoile des screens 4K pour Mass Effect Andromeda extrait, bien évidemment, de la version PC. Juste SU-BLIME !

Le jeu est prévu pour le 21 mars sur Xbox One, Playstation 4 et PC.




NVIDIA dévoile des screens 4K pour Mass Effect Andromeda extrait, bien évidemment, de la version PC. Juste SU-BLIME ! Le jeu est prévu p...


Pour ceux qui suivent la page facebook du blog, vous n'êtes pas sans savoir que j'ai eu la chance d'assister à la présentation exclusive de Shadow of War cette après-midi, à Paris (je remercie d'ailleurs Warner Bros France pour l'invitation). Une présentation qui s'est retrouvée sur le net quelques minutes après et qui m'arrange bien puisque je n'aurais pas à écrire un compte-rendu écrit 😁

WB Games dévoile donc 16 minutes de gameplay pour Shadow of War (L'Ombre de la Guerre en français), la suite directe de Shadow of Mordor sorti en septembre 2014 (qui avait reçu de très bonnes critiques à l'époque) que je vous laisse découvrir dès maintenant :


Dans ce nouvel opus, on retrouve Talion avec un nouvel Anneau de Pouvoir, prêt à affronter les ennemis les plus dangereux, notamment Sauron et ses Nazgûls, dans une bataille monumentale pour la Terre du Milieu. Ce jeu d'action-aventure en monde ouvert est animé grâce au développement du système Nemesis. L'incroyable personnalisation qu'offrait le premier jeu s'applique désormais au monde entier, dans lequel les environnements et les personnages sont tous influencés par les actions et les décisions du joueur, ce qui crée un monde personnel et unique à chaque expérience de jeu !

Le jeu est prévu sur PC, Xbox One et Playstation 4 pour le 24 aout prochain. Il a été également annoncé sur Project Scorpio, la prochaine console de Microsoft.

Pour ceux qui suivent la page facebook du blog, vous n'êtes pas sans savoir que j'ai eu la chance d'assister à la présentati...

Synopsis:
Dans un futur proche, Logan âgé et meurtri s’occupe d’un Professeur X souffrant.
Le passé de Logan rempli de violence va le rattraper et il va se retrouver mêlé à une rude histoire, où il devra notamment protéger une jeune mutante traquée par de sombres individus…








EX-MEN

Dans les années 2000, un réalisateur talentueux décide d’adapter l’un des comics les plus cultes de Marvel : X-Men, c’est ce que fit Bryan Singer (Usual Suspect, Superman returns). Et c’est dans ce film, qu’on peut voir pour la première fois un personnage totalement sauvage, interprété brillamment par Hugh Jackman : Wolverine, alias Logan pour les intimes.

Puis s’enchaine les suites, plus ou moins bonnes (et d’autres non), pendant 17 ans, avec notamment une série de deux spin-off consacrés essentiellement à Wolverine, car il n y’a pas à dire, Logan est un sacré personnage !

Ces films sont X-Men Origins : Wolverine (à oublier) et Wolverine : Le combat de l’immortel.
Malheureusement, on ne peut pas dire que ces Stand-alone movies soient bon, ils ne rendent pas justice à l’un des personnages les plus « bad-ass » et iconiques de Marvel.
Et pourtant, les producteurs ne lâchent pas ce Logan, et c’est encore James Mangold (Wolverine : Le combat de l’immortel) qui s’occupe de le réaliser.

À première vue, en voyant les précédents films, on pouvait s’attendre au pire. Jusqu’à ce que la Fox communique une info intéressante sur le prochain film de Wolverine : Ce sera un Rated R (déconseillé aux mineurs pour les États-Unis).
Enfin ! Enfin le potentiel, la puissance et la bestialité de ce personnage pourra être exploitée. De plus, on apprend par la suite que le film est (librement) inspiré par un excellent comics sur Logan : Old Man Logan.
Ensuite le titre est enfin annoncé, avec un film qui semble être plus intimiste, sobrement nommé Logan, ce dernier crée la « hype » autour de lui, et c’est enfin le moment de savoir, si ce film est un renouveau ou non pour la franchise.




LES GRIFFES DE LA NUIT

Avant toute chose, il faut savoir que Logan n’est pas un film de super-héros. James Mangold est parti sur un registre beaucoup plus original : un (Action) Road-Trip.
Aussi fou que ça puisse l’être, transposer un membre des X-Men, dans un genre qui peut se rapprocher à de « l’anti-spectaculaire » c’est osé !
Bon, le film est quand même très bien fait, il y a pas mal de scènes d’action, qui sont très bien réalisées, avec une violence très graphique, donc totalement approprié à Wolverine. N’oublions pas que de se battre avec des griffes ça ne laisse pas que des bleus…
L’histoire aussi est maîtrisée, il y a une véritable évolution des personnages, par exemple la relation Logan/Laura.
Par ailleurs, la jeune fille mutante est interprétée par Dafne Keen, c’est son premier rôle au cinéma, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle se débrouille très bien pour son âge.
L’aspect « Road-Trip » est brillamment utilisé pour Logan, elle permet de développer justement les relations, mais aussi les personnages, et pour Wolverine, c’est un régal : ce protagoniste est tout simplement incroyable. Étant donné que le film accorde plus de temps à des moments de dialogues, on s’attache beaucoup plus aux « mutants », et en particulier celui de Logan.
En effet, Hugh Jackman (Le Prestige, X-Men) campe un Wolverine se rapprochant énormément du comics, violent, bestial, quasiment antipathique. De plus avec son âge avancé cela n’arrange rien. C’est donc un Logan sombre, meurtri par les violences de son passé, interprété avec brio par l’acteur Australien.







Mais aussi comment ne pas évoquer Patrick Stewart, qui incarne de nouveau le Professeur X, notre bon Charles Xavier. Ce personnage a lui aussi bien vieilli, quasiment méconnaissable mais pas à cause du physique, juste par sa mentalité : Charles semble être plus aigri (dû à l’âge entre autres), il se permet même d’être vulgaire alors que ce protagoniste est normalement très correct !
Et pourtant, malgré ce changement de personnalité, Patrick Stewart reste crédible, surtout très touchant.





OLD MAN…

Tout n’est pas parfait pour ce Logan, on peut souligner quelques problèmes dans le film, comme par exemple le cliché des mercenaires cherchant à faire le mal, ou encore l’un des antagonistes du film : Pierce, incarné par Boyd Holbrook (Narcos, Gone Girl), qui n’est pas un personnage très intéressant, car tout le long du film, il ne laisse pas une sensation de danger pour le protagoniste. De plus, le mercenaire « vanneur » et sans morale c’est du vu et du revu…
Sinon malgré ce personnage cliché, les autres secondaires sont bons, comme par exemple Stephen Merchant (The office, Hot Fuzz), qui campe l’acolyte mutant de Logan.

Il y aussi un petit défaut de rythme, le film est assez lent par moment, même si ça a l’allure d’un Road-Trip, ce qui implique forcément une baisse d’intensité, certaines longueurs entachent un peu la narration, des scènes auraient pu être traités plus rapidement, voire carrément coupées, comme par exemple les moments avec l’infirmière qui garde Laura vers le début du film.
 Cela alourdie quelque peu le visionnage, sans être trop dramatique si vous arrivez à avoir une empathie pour les personnages. Ce qui peut être difficile, avec cet aspect de « super-pouvoir » (mutation pour les X-Men), même si Logan a perdu sa faculté de régénération, qu’il est donc plus humain, il reste compréhensible que certains spectateurs aient du mal à s’attacher à un être relativement supérieur. Mais pourtant malgré la puissance, les personnages restent très émouvants, de par leurs vulnérabilités justement.

Un autre point négatif : La musique du film, qui est assez absente durant Logan. Et pourtant certains moments dramatiques auraient mérité d’être appuyés par une composition musicale digne de ce nom, dommage ! Surtout que l’ambiance assez « Texane », sauvage aurait pu nous apporter quelques mélodies à la guitare acoustique, des morceaux émouvants, pas piqués des hannetons.

REQUIEM FOR A WOLVERINE

Sombre, violent et émouvant, Logan nous narre un périple sanglant mais puissant, surtout grâce à la fabuleuse interprétation des deux protagonistes.
Logan rentre aisément dans le classement des meilleurs films de super-héros, et pourtant ce n’est pas à cause des effets spéciaux, plutôt grâce aux personnages attachants, car paradoxalement ils sont incroyablement humains.
Et cela fend le cœur de savoir que Hugh Jackman arrête d’incarner ce personnage, mais comme on dit : Toutes les bonnes choses ont une fin.


Critique écrite par Kyliann Mary



Petit hors-sujet : Un homme âgé avec un passé sombre, escortant une jeune fille, dans un monde assez dangereux, ça ne vous rappelle rien ?  Même pas un jeu vidéo magnifique, avec cet aspect Road-Trip quasi similaire à Logan ? Comme par exemple, The Last Of Us ? N'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

Synopsis: Dans un futur proche, Logan âgé et meurtri s’occupe d’un Professeur X souffrant. Le passé de Logan rempli de violence va le ...