Header Ads

ad

[Critique] Premier Contact

Synopsis
Louise Banks, une experte en linguistique, est recrutée par l'armée afin de déterminer la raison de la présence d'extraterrestres sur Terre…









E.T téléphone maison

La science-fiction… chère à nos cœurs, souvent exploitée par le cinéma, autant en bien qu’en mal, d’ailleurs à votre avis, qu’est ce qui fait qu’un film de SF est bien ?
Clairement subjectif me direz-vous, certains trouveront leur bonheur dans des films pétaradant, bourrés d’effets spéciaux certes magnifiques, mais dénués d’histoire. Je prends en exemple Independance Day 2 sorti récemment, ou d’autres encore préfèreront une approche un peu plus cérébrale, voir sombre avec une histoire captivante et un univers accrocheur, comme Blade Runner, monument incontesté des films de science-fiction.
Bref, il y a énormément de raisons qui poussent quelqu’un à aimer la SF, c’est un genre de film magique, qui pousse l’imagination à son paroxysme.
Malheureusement depuis peu, les films de SF sont diminués à un seul sous genre : les films de science-fiction à gros budget. Ce qui est normal en soit, la plupart des personnes préfèrent un divertissement très bien fait, mais c’est souvent au détriment du scénario, étant donné que les effets spéciaux prennent tellement de place sur l’histoire, qu’au final cette dernière devient obsolète, juste pour justifier le brouhaha constant.
Et c’est alors que Denis Villeneuve arrive : Réalisateur Québécois de 49 ans, nous enflamme depuis peu avec son style de cinéma bien à lui. Adepte de l’anti-spectaculaire, Denis nous met en scène des histoires intéressantes, avec beaucoup de psychologie. C’est entre-autre le réalisateur de Prisoners, avec Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal mais aussi d’Enemy, toujours avec Jake, et le tout récent Sicario, avec Emily Blunt et Benicio Del Toro, tous sont des thrillers psychologiques, avec des contextes relativement différents.
Denis Villeneuve avait aussi réalisé Incendies qui lui a valu son droit d’entrée à Hollywood.
On a à faire à un réalisateur qui fait des films assez cérébraux et voici que Denis choisit d’adapter une nouvelle écrite par Ted Chiang : L’histoire de ta vie (Story of Your Life).
Le film quant à lui se nomme Premier Contact, on y retrouve au casting Amy Adams (Big Eyes, American Bluff), Jeremy Renner (Avengers, Démineurs) et Forest Whitaker (Le Majordome, Repo Men). Donc une belle brochette de bon acteur.
Maintenant reste à savoir si Premier Contact relance le genre de la SF intelligente…



Rencontre du troisième type

Évidemment, avec Denis Villeneuve aux commandes, on savait déjà que le film ne miserait pas tout sur ses effets spéciaux, c’est clair et net, mais alors sur quoi Premier Contact s’appuierait ?
Et bien tout simplement à un thème très original, rarement exploité dans les films de science-fiction (ou avec un contexte plus de guerre), la rencontre entre la race humaine, et les extraterrestres : le but de leurs arrivées ? une possible entente ? rien ne serait possible sans la communication, et c’est justement sur ça que se base le film : La communication.
Alors attention, le film ne se contente pas de nous livrer une histoire où pendant deux heures les humains essaient de communiquer avec les extraterrestres, elle aborde aussi la communication entre nous les humains. Il y a des réflexions sur la désunification de notre espèce, très intéressante que je ne pourrais malheureusement pas détailler sous risque de spoiler le film.
Donc le scénario est très original, mais quand est-il de l’enrobage ?
Et bien Denis Villeneuve est un bon cinéaste, son cadrage est toujours propre, adepte des plans paysage longs, pour bien situer le contexte, on en retrouvait à outrance dans Sicario, il y en a aussi dans Premier Contact, mais beaucoup moins, l’image reste très soignée, pas mal de symétrie dans les plans, ce qui donne un aspect poétique au film.


Les personnages sont attachants, Amy Adams fait une bonne interprétation, surtout que comme le film se focalise sur elle, il y a une dimension assez intimiste. Jeremy Renner quant à lui s’en sort bien, avec un protagoniste qu’il incarne rarement, un intello un peu maladroit.
Le film est beau visuellement, et bon intellectuellement, et au niveau sonore ? et bien c’est aussi une réussite, Jóhann Jóhannsson qui est le compositeur que Denis Villeneuve affectionne (Prisoners, Sicario) est toujours aussi excellent, avec des sons lourds, à la fois lugubres et synthétiques pour un résultat prenant.
D’ailleurs on peut souligner le gros travail sur le sound-design, qui rend le film encore plus intense.




Planète interdite pour les Aliens ?

Même si le film est bourré de bonnes idées, il n’en demeure pas moins imparfait, on peut noter un défaut de rythme pour certains passages (juste avant la scène de la voix-off par Jeremy Renner), étonnant de la part de Denis Villeneuve qui peut rendre une scène intense à partir de rien, certainement ce nouveau genre :  il ne le maîtrise pas encore, mais c’est déjà très bien, malheureusement cette question de rythme va en déplaire à plus d’un.
Si Prisoners arrivait à nous scotcher grâce à la tension ambiante, certains moments de Premier Contact sembleront longs…surtout pour quelqu’un qui ne sera pas séduit dès les 30 premières minutes du film.
Un autre problème du film est à noter, entre autres le cliché du militaire écervelé qui veut tirer sur tout ce qui bouge, je n’entre pas dans les détails pour ne rien dévoiler sur l’intrigue, mais ceux qui auront vu le film comprendront.
Ces défauts sont pourtant inhabituels de la part de Denis Villeneuve (qui fait des films toujours très cohérent), mais ne nuisent pas à l’efficacité du film.
Il y a aussi quelques incohérences scénaristiques, surtout vers la fin, mais encore une fois pardonnables, surtout car Premier Contact dépasse son statut de film SF, pour atteindre encore autre chose…un film sur l’humain, la famille, l’amour, la vie.


Full-contact

Premier Contact s’inscrit bel et bien avec honneur dans la filmographie de Denis Villeneuve, un film beau, intelligent et puissant selon votre attention.
Vous avez envie découvrir un nouveau genre de science-fiction ? de faire une cure de blockbuster ? ou tout simplement de vivre une expérience captivante, alors regardez Premier Contact, mais vous êtes prévenu, ne vous attendez pas à du spectaculaire. Malgré qu’il y ait des extraterrestres, le film en montre peu (au sens général), pour développer le plaisir de l’attente.
Petite parenthèse sur Denis Villeneuve, c’est ce réalisateur plein de talent qui sera aux commandes de la suite du mythique Blade Runner, sobrement nommé Blade Runner 2049 avec Ryan Gosling et Harrisson Ford, produit par Ridley Scott (ouf, il ne le réalise pas, cela nous évitera l’effet Prometheus bis).
Il n’y a pas à dire, Denis Villeneuve est parfait pour réaliser ce sequel, il peut s’accaparer tout l’univers sombre et poétique de Blade Runner, et tout comme le premier film de 1982, ce ne sera pas un vulgaire blockbuster avec des explosions à tous les plans (même si Blade Runner était assez spectaculaire pour l’époque, surtout pour les décors, il n’en restait pas moins très cérébral).
Et en plus c’est encore Jóhann Jóhannsson qui sera le compositeur, qui peut être un bon successeur à Vangelis.
Bon, plus qu’à espérer, mais ne vous en fait pas trop sur la qualité de ce Blade Runner 2, contentez-vous juste d’attendre jusqu’en octobre 2017 pour apprécier encore une fois le cinéma de Denis Villeneuve.

 Critique écrite par Kyliann M.

Aucun commentaire