2017 - GeekMPT: Blog Jeux Video, Cinéma, Séries TV, Loisirs et Bons Plans

A deux mois de la sortie de la Gold Edition de Resident Evil 7, Capcom dévoile un nouveau trailer pour les deux prochains (et derniers) DLC à venir : « End of Zoe » et « Not a Hero ».


Le premier, comme son nom l'indique, sera centré sur Zoe, et nous expliquera ce qu'il s'est passé après qu'Ethan (le héros) l'ait laissé seule en quittant le manoir avec sa chérie. Celle-ci sera apparemment tourmenté par Eveline et sera retrouvée mourante par un tout nouveau membre de la famille Baker : Joe, le grand père !

Le second DLC quant à lui nous mettra dans la peau de Chris Redfield (avec 15kg de muscles en moins) dans une aventure se déroulant en parallèle des événements de Resident Evil 7 (et notamment sur la fin du jeu). L'homme qui a survécu à toutes les horreurs du monde a en effet pour mission de retrouver Lucas Baker dans les mines de sel du jeu original.

A deux mois de la sortie de la Gold Edition de Resident Evil 7 , Capcom dévoile un nouveau trailer pour les deux prochains (et derniers...


Alors que Michael Myers a rejoint le casting de Dead by Daylight en octobre 2016 (pour fêter Halloween), suivi de Leatherface le mois dernier, il semble que Behaviour Digital et Starbreeze Studios souhaitent proposer un nouveau tueur pour célébrer cet Halloween 2017 !

En effet, un mystérieux teaser a été posté sur le Twitter officiel du titre intitulé « Don't fall asleep » (« Ne vous endormez pas » en français) et nous laisse fortement pensé à l'arrivée prochaine de Freddy Krueger, le fameux serial-killer au pull à rayures rouges et vert, dans le jeu.

Pas de date pour le moment, mais il devrait arriver très prochainement !

Alors que Michael Myers a rejoint le casting de Dead by Daylight en octobre 2016 (pour fêter Halloween), suivi de Leatherface le mois...


Toujours debout après quatre années, GTA V doit son succès en majeur partie grâce à son multijoueur baptisé GTA Online. Sans cesse mis à jour avec du nouveau contenu, le jeu est aujourd'hui encore l'un des plus joués sur consoles et PC.

Aujourd'hui, Rockstar annonce un nouveau mode à venir le 17 octobre prochain : « Transform Races » (« Courses Polymorphes » en français). Inspiré tout droit du jeu Sonic & All Stars Racing Transformed (sorti en 2012), ce mode vous proposera des courses en ligne avec un changement de véhicule à chaque checkpoint. Voici d'ailleurs le trailer qui est beaucoup plus parlant :

Toujours debout après quatre années, GTA V doit son succès en majeur partie grâce à son multijoueur baptisé GTA Online . Sans cesse mis ...

Synopsis
À Derry, dans le Maine, sept gamins ayant du mal à s'intégrer se sont regroupés au sein du "Club des Ratés". Rejetés par leurs camarades, ils sont les cibles favorites des gros durs de l'école. Ils ont aussi en commun d'avoir éprouvé leur plus grande terreur face à un terrible prédateur métamorphe qu'ils appellent "Ça"…





IL EST REVENU

Adapter un roman en film, c’est compliqué, tout simplement car le format change. Il faut respecter l’œuvre de base, la psychologie des personnages, retranscrire l’ambiance, mais aussi savoir sacrifier des éléments qui ne peuvent être mentionnés pour diverses raisons, comme la durée.
Malgré tous ces problèmes, cela ne décourage pas certains réalisateurs et autres producteurs à adapter des romans, surtout les best-sellers.

Alors oui, c’était inévitable que les œuvres du très célèbre Stephen King voient le jour au cinéma, c’est même l’auteur dont les romans ont été le plus souvent adaptés en film.
Cela s’explique facilement : L’univers de Stephen King est incroyable et touche quasiment tous les genres, l’horreur, le fantastique, la science-fiction, le thriller… tant d’idées ultra originales découlent de l’imaginaire de cet auteur torturé.
Quasiment une centaine de film adaptés ou inspirés par les œuvres de Stephen King, on retrouve même maintenant des séries, mention spéciale à 11.22.63, une très bonne mini-série.
Malheureusement, la qualité de ces adaptions laisse quelques fois perplexe, qu’en est-il de Ça d’Andrés Muschietti (Mamá) ? L’un des romans les plus cultes de Stephen King, qui fut déjà adapté sous forme de mini-série de deux films, dans les années 90.
Cette nouvelle adaptation du roman en vaut le coup ?




LE CLOWN BLANC

Bon, inutile de le nier, quand on visionne ce film, on a immédiatement un arrière-gout de Stranger Things en bouche, mais attention, ce n’est pas un mal étant donné qu’on y retrouve quasiment les mêmes qualités : De jeune personnages attachants, une atmosphère rétro appréciable, une ambiance excellente et le jeune acteur Finn Wolfhard qui joue dans Stranger Things… Bref, pour tous ceux qui ont vu la série, c’est presque évident de faire le rapprochement.

Bien sûr, Ça a une identité propre, d’autres qualités, tout d’abord le film est impeccable visuellement, cadrage très soigné, une très bonne direction artistique, c’est même rare de voir un film « d’horreur » avec une si bonne esthétique.
D’ailleurs qualifier Ça de film d’horreur c’est un peu gros, Andrés Muschietti raconte avant tout une histoire intéressante, composée de jeune adolescent prépubère ayant chacun une personnalité propre, évoluant dans un monde dans lequel ils sont reniés, d’ailleurs cette adaptation insiste vraiment dessus, tout comme le roman : Les enfants sont vraiment seul contre tous (surtout contre « ça »), aucune aide extérieur. Dans le film, il y a même une vision « effrayante » des adultes, comme le prouvent les gros plans sur des visages sinistres d’hommes et femmes.


Donc même si le coté horreur est omniprésent dans le long-métrage, ce n’est pas ce qui fait de Ça un bon film, c’est tout ce qu’il y a autour, comme l’atmosphère générale réussie, qui oscille entre le « feel good » et l’épouvante, mais la réelle force du film, c’est l’écriture des personnages, amplifiée par le fait que les jeunes acteurs nous livrent une excellente prestation.
En effet on s’attache à ces petites têtes, de par leurs personnalités, leurs natures bienveillantes, le fait aussi qu’ils soient « discriminés », harcelés verbalement et physiquement… En bref, on prend entièrement le parti de ces enfants, qui n’ont pas vraiment une vie facile et en plus se retrouvent plongés dans l’horreur totale.

Et justement, l’horreur du film, c’est le clown Grippe-Sous (Pennywise) en anglais) qui fait tout pour effrayer et tuer nos enfants préférés.
Un clown maléfique brillamment incarné par Bill Skarsgård, amusant, terrifiant : L’acteur arrive à réellement se montrer traumatisant grâce à des mimiques réussies. Bill arrive à nous faire ressentir chez ce clown démoniaque une absence totale d’humanité à travers ses mouvements, ses expressions faciales, ce qui est cohérent, étant donné que « Ça » est une entité non humaine.

À noter aussi que les scènes horrifiques sont de bonnes factures, du jumpscare (scène qui fait sursauter) mais pas trop non plus pour ne pas abuser, de la tension, un bon travail de son, une musique parfois terrifiante… Tous les ingrédients nécessaires afin de concocter un bon film d’horreur.




L’AUGUSTE

Alors oui, Ça possède les qualités d’un bon film d’horreur, mais il possède aussi les défauts, les mêmes que l’on retrouve habituellement pour ce genre-là : Les clichés, avec le fameux « séparons nous dans cette maison maudite, on aura plus de chance de survivre ! ».
Bon ce n’est pas une réplique du film, mais c’est grosso modo ce qui se passe à plusieurs moments. Cela crée des incohérences mais au final, des incohérences nécessaires pour s’axer sur la peur d’un seul personnage.




Il y a un manque de subtilité a beaucoup de moments, la plupart du temps les scènes de terreur surgissent avec fracas, sans temps mort jusqu’à la prochaine scène... l’effet marche deux fois, après il y a un côté vraiment lassant dans cette redite. Paradoxal, car dans les romans de Stephen King, ce dernier arrive à faire peur grâce à l’attente, le suspense, pas uniquement grâce à des visions cauchemardesques sorties de nulle part et bourrées d’effets pétaradants.

C'est dommage, étant donné que pour les scènes horrifiques, il y a de bonnes idées, mais cet effet "too much" ampute du film toute frayeur et angoisse, on peut être surpris par moment, mais le film ne vous donnera pas une sensation de "peur bleue", ce qui est regrettable, surtout pour une adaptation de Ça...




ÇA PLANE POUR MOI

Ça est une bonne adaptation. Certes, beaucoup d’élément du roman n’ont pas pu être adaptés dans le film, pour des raisons de censure, de budget, de durée et pourtant, Andrés Muschietti s’en sort très bien, il arrive à retranscrire l’esprit du roman et nous livre un film d’horreur très plaisant, avec un mélange entre Les Goonies et The Thing.
Et fort heureusement, nous n’aurons pas à attendre 27 ans pour bénéficier de la suite, car le chapitre 2 est d'ores et déjà prévu pour le 6 septembre 2019 !






Critique écrite par Kyliann Mary

Synopsis À Derry, dans le Maine, sept gamins ayant du mal à s'intégrer se sont regroupés au sein du "Club des Ratés". Rej...


Ça y'est, The Evil Within 2 est sur le point de débarquer ! Prévu pour ce vendredi 13 (date qui n'a surement pas été choisie au hasard 😏), Bethesda dévoile une dernière bande-annonce pour la suite des aventures de Sebastian Castellanos.

Dans The Evil Within 2, Sebastian devra à nouveau affronter des horreurs indescriptibles au sein du cauchemar issu du tristement célèbre STEM. Mais cette fois, il en fait une affaire personnelle : Sebastian est à la recherche de sa fille Lily, qu’il pensait avoir perdue il y a des années, et s’engage dans une course contre la montre alors que le monde s’écroule autour de lui. Sebastian doit sauver sa fille avant qu’il ne soit trop tard et qu’ils ne soient tous les deux perdus à jamais dans le STEM.

Ça y'est, The Evil Within 2 est sur le point de débarquer ! Prévu pour ce vendredi 13 (date qui n'a surement pas été choisie au ...


Comme tout bon jeu Ubisoft qui se respecte, Assassin's Creed Origins aura évidemment le droit à son Season Pass. Vendu 39,99€, celui-ci aura tout un tas de contenu supplémentaire à vous proposer afin de prolonger votre aventure en Égypte et nous avons aujourd'hui un descriptif de tout ceci, ainsi qu'un joli trailer pour illustrer le tout :


  • Un premier DLC – The Hidden Ones : Cette extension s’articule autour du développement de la Confrérie, transportant les joueurs des années après les événements d’Assassin’s Creed Origins, lors d’un conflit avec les forces romaines dans une nouvelle région. Cette extension permettra aux joueurs de faire progresser leur personnage. Disponible en janvier 2018.
  • Un second DLC – The Curse of the Pharaohs : Cette extension, focalisée sur la mythologie Égyptienne, permettra aux joueurs d’affronter des pharaons revenus de l’au-delà au sein d’un nouveau royaume mystique. Au cours de leur aventure, les joueurs croiseront la route de célèbres créatures mythologiques égyptiennes, comme les guerriers d’Anubis ou encore de gigantesques scorpions. The Curse of the Pharaohs permettra aux joueurs d’accroître leur progression en accédant à de nouvelles compétences. Disponible en mars 2018.
  • Les Packs Centurion Romain et Horus : Deux packs de contenus additionnels incluant de nouvelles tenues, armes, boucliers et montures. Disponibles en novembre 2017.
  • Un pack de 500 crédits Helix. Disponible au lancement du jeu.
  • La Lame Calamité, une arme légendaire exclusive. Disponible au lancement du jeu.

Parallèlement, l'éditeur français annonce un suivi du jeu avec du contenu gratuit à venir pendant plusieurs mois. Une alternative sympathique qui se fait de plus en plus rare ces temps-ci. Voici le menu :
  • The Trials of the Gods : Des batailles épiques contre les dieux égyptiens se dérouleront lors d’événements spéciaux et permettront aux joueurs victorieux de recevoir des récompenses prestigieuses. Le premier événement Trial of the Gods sera disponible 15 jours après le lancement du jeu.
  • Le Bazar des Nomades : Un marchand vagabond proposera aux joueurs des quêtes quotidiennes à compléter afin d’obtenir de mystérieuses récompenses. Disponible au lancement du jeu.
  • Le Mode Photo : Les joueurs ayant une âme de photographe auront la possibilité d’immortaliser et de partager la beauté des paysages d’Égypte. Ils pourront également découvrir les photos in-game prises par d’autres joueurs. Disponible au lancement du jeu.
  • Le Mode Horde : Les joueurs combattront sans fin des vagues d’ennemis dans l’Arène Gladiateur. Ils pourront comparer leur score avec leurs amis et les défier. Disponible début 2018.
  • Le Discovery Tour : Ce nouveau mode de jeu éducatif transforme le monde d’Assassin’s Creed Origins en un musée vivant exempt de ses combats, et donnera au grand public l’opportunité d’en apprendre davantage sur l’Égypte antique via des visites guidées conçues par des historiens et égyptologues. Disponible début 2018.

Assassin's Creed Origins arrivera le 27 octobre prochain sur Xbox One, Playstation 4 et PC.

Comme tout bon jeu Ubisoft qui se respecte, Assassin's Creed Origins aura évidemment le droit à son Season Pass. Vendu 39,99€ , cel...


Après Arnold Schwarzenegger en 2015, 2K fait encore plus "WTF" cette année et annonce que le Colonel Sanders, fondateur de la chaine de restauration rapide KFC, rejoint le casting de WWE 2K18 !

Évidemment, comme on pourrait croire à une blague, l'éditeur a d'ores et déjà mis en ligne quelques visuels du bonhomme sur le ring, ainsi qu'un petit trailer, histoire de prouver à tous que l'annonce est 100% officiel. Un drôle de partenariat qui amusera à coup sûr les fans de catch (et les mangeurs de poulet 🐔).


WWE 2K18 sortira le 17 octobre prochain sur Xbox One, Playstation 4 et PC. Une version Switch est également prévue plus tard dans l'année.


Après Arnold Schwarzenegger en 2015 , 2K fait encore plus "WTF" cette année et annonce que le Colonel Sanders , fondateur de ...


Après l'annonce d'un crossover ce matin, je vous propose un petit condensé de toutes les dernières actualités sur la saison 8 de The Walking Dead afin de prolonge votre "hype" et, éventuellement, vous aider à patienter en attendant le retour du show à la fin du mois !

On commence avec un tout nouveau trailer, très court, dans lequel Rick prépare ses troupes en expliquant aux combattants que peu importe ce qu’il viendra, ils ont déjà gagné la guerre. L'ex shériff semble bien sûr de lui et cela pourrait l'amener à faire des erreurs...


On enchaine avec un extrait de l'épisode 8x01 où l'on retrouve Carl, seul, dans une station service abandonnée (sans doute à la recherche d'essence si l'on en croit l'objet qu'il transporte). Alors que l'endroit semble désert, la voix d'un homme va le mettre sur ses gardes...


Il y a quelques semaines, la chaine américaine AMC avait dévoilé le synopsis officiel de la saison 8. Ne voulant pas dédié un article pour si peu, je profite de celui-ci pour le partager. Préparez-vous car il est assez long :

Lors de la dernière saison, Rick et son groupe de survivants ont été confrontés à leur pire épreuve jusqu’alors. En effet, bercés par le confort d’Alexandria, ces derniers ont baissé leur garde, avant d’être douloureusement rappelés à la brutalité de ce monde.

Impuissants devant les règles et les exigences de Negan, Rick a essayé de défendre sa cause devant lui. Mais celui-ci étant impossible à raisonner, Rick a réuni d’autres communautés persécutées par les sauveurs. Avec l’appui du Hilltop et du Kingdom, Rick a acquis assez de puissance de feu pour se battre contre eux.

Cette saison, Rick livrera une guerre totale à Negan et ses forces. Les Saviors sont plus nombreux, mieux équipés et sans pitié, mais Rick et les communautés unifiées se battent pour un monde meilleur. Les lignes de champ de bataille sont déjà tracées et des offensives seront très vite lancées.

Jusqu’à maintenant, la survie a été le but principal du groupe de Rick, mais cela ne suffit plus. Ils doivent maintenant combattre pour leur liberté afin de continuer à vivre. Afin de tout reconstruire. Mais comme dans chaque bataille, il y aura des pertes. Des dommages. Mais avec Rick, Maggie et le Roi Ezekiel respectivement leaders d’Alexandria, Hilltop et Kingdom, Negan et les saviors ont du souci à se faire.

Enfin, on termine avec un florilège de posters que je vous ai déniché un peu partout sur le net. Ceux-ci semblent inspirés des tableaux de guerre de l'époque, montrant les deux camps s'affronter avec les leaders surplombant les "soldats". Cette saison s'annonce épique !






Après l'annonce d'un crossover ce matin, je vous propose un petit condensé de toutes les dernières actualités sur la saison 8 d...


Demandé par les fans depuis plusieurs années, le crossover entre The Walking Dead et Fear The Walking Dead est désormais confirmé pour l'année prochaine !

Démenti plusieurs fois depuis la création de Fear The Walking Dead, le crossover tant attendu entre les deux séries a été annoncé hier par le créateur de TWD lui-même lors du panel sur la série qui s'est déroulé à la Comic Con de New York. "Nous voulons que ces séries aient leurs propres "jambes", raconter leurs propres histoires et être unique", a déclaré Kirkman. "Je pense que nous sommes finalement arrivés à un moment où Fear the Walking Dead a sa propre identité [et] on peut désormais jouer avec certaines choses."


Seul petit problème : on ne sait pas encore comment va se dérouler ce crossover. "Il y a un personnage d'une des deux séries, que je ne nommerai pas, qui va passer dans l'autre, que je ne nommerai pas également". Autrement dit, on ne sait pas si c'est un personnage de Walking Dead qui ira dans Fear the Walking Dead, ou bien un personnage de Fear the Walking Dead qui ira dans The Walking Dead. On a hâte de voir qui sera l'heureux élu !

En attendant plus d'informations, on vous rappelle que The Walking Dead revient le 22 octobre prochain pour sa huitième saison.

Demandé par les fans depuis plusieurs années, le crossover entre The Walking Dead et Fear The Walking Dead est désormais confirmé pour l...


Alors que les jeux de karaoké n'ont pas forcément le vent en poupe, voici que THQ Nordic annonce le retour d'une ancienne licence et vient, par la même occasion, faire de l'ombre à Let's Sing qui pensait avoir le champ libre.

Après un épisode passé inaperçu l'année dernière (il est d'ailleurs introuvable en magasin et sur le net), We Sing va tenter à nouveau sa chance en cette fin d'année avec We Sing Pop. Évidemment, vous vous en doutez, rien de nouveau pour cet opus si ce n'est la playlist que voici :

  • ABBA - Mamma Mia
  • Alan Walker - Faded
  • Avicii - Hey Brother
  • B-52's - Love Shack
  • Bastille - Pompeii
  • B.o.B ft. Hayley Williams - Airplanes
  • Bruno Mars - Just the Way You Are
  • Calvin Harris - Summer
  • Calvin Harris & The Disciples - How Deep Is Your Love
  • Christine & the Queens - Tilted
  • Clean Bandit ft. Jess Glynne - Rather Be
  • Clean Bandit ft. Sean Paul & Anne-Marie - Rockabye
  • Coldplay - Adventure Of A Lifetime
  • Coldplay ft. Beyoncé - Hymn For The Weekend
  • Ellie Goulding - Burn
  • George Ezra - Budapest
  • George Michael - Faith
  • Jason Derulo - Want To Want Me
  • Jonas Blue ft. JP Cooper - Perfect Strangers
  • Kygo ft. Conrad Sewell - Firestone
  • Lorde - Green Light
  • Meghan Trainor - All About That Bass
  • Nico and Vinz - Am I Wrong?
  • OutKast - Hey Ya!
  • Queen - I Want To Break Free
  • Scissor Sisters - I Don't Feel Like Dancin'
  • Sia ft. Sean Paul - Cheap Thrills
  • The Chainsmokers & Coldplay - Something Just Like This
  • Wham! - Wake Me Up Before You Go-Go
Le titre est prévu pour le 24 octobre prochain sur Xbox One et Playstation 4. Le jeu sera vendu seul 29,99€ et en pack avec 2 micros pour 49,99€. On espère que ce retour sera gagnant, sans quoi la licence sera rangée définitivement au placard...

Alors que les jeux de karaoké n'ont pas forcément le vent en poupe, voici que THQ Nordic annonce le retour d'une ancienne licen...


Disponible depuis aujourd'hui, Nintendo dévoile le trailer de lancement de Mario & Luigi : Superstar Saga dans sa version 3DS. On rappelle que le titre est un remake de l'épisode sorti il y a 14 ans sur Game Boy Advance, avec donc des graphismes dans la lignée du dernier opus (sorti l'année dernière), ainsi qu'un mode bonus où l'on incarne "les sbires de Bowser" dans une aventure parallèle à celle de nos héros. Le trailer se permet d'ailleurs de comparer les deux versions afin de nous montrer le formidable travail effectué par les équipes d'Alpha Dream.

J'en profite au passage pour vous rappeler que de nombreuses vidéos du titre sont disponibles sur ma chaine Youtube. Vous pourrez vivre l'aventure avec moi puisque je m'occupe de réaliser un Let's Play complet du jeu.

Disponible depuis aujourd'hui, Nintendo dévoile le trailer de lancement de Mario & Luigi : Superstar Saga dans sa version 3DS ...


C'est une offre que beaucoup attendent pour se décider à aller botter des petits culs en multijoueur et c'est aujourd'hui possible grâce au week-end gratuit du Xbox Live !

En effet, à partir d'aujourd'hui vous pouvez jouer en ligne gratuitement sur Xbox 360 et Xbox One si vous ne possédez pas d’abonnement au service de Microsoft. Profitez en donc pour tester la bêta de Star Wars Batlefront II par exemple, ou bien tester le mode Battle Royale de Fortnite qui est aussi gratuit. Bref, faites vous plaisir !

Cette offre se terminera lundi 9 octobre en fin de journée.

C'est une offre que beaucoup attendent pour se décider à aller botter des petits culs en multijoueur et c'est aujourd'hui po...


Que c’est bon de revenir aux sources ! Reprenant le concept de Metroid II, le studio MercurySteam nous gratifie d’un remake haut en couleur rendant hommage à la légendaire série. S’inspirant de l’un des opus le moins connu par les joueurs, la surprise est totale et le plaisir à son comble.

Planète SR388, tout le monde descend !

C’est quoi un Metroid ? Qui est Samus ? SR388 c’est une marque de lessive non ? Comme la jeune génération de joueur n’est peut-être pas au courant de l’actualité, je vais jeter les bases de l’histoire ! Samus Aran est une ancienne militaire de la fédération galactique élevée sur la planète Zebes par les Chozos, un peuple d’oiseau très en avance en termes de technologie. Précisons d’ailleurs que l’armure de puissance de Samus est un cadeau des Chozos, elle renforce son porteur et est adaptative, c’est-à-dire qu’elle intègre les nouvelles technologies qui se présentent à elle en changeant de formes et de couleurs. Ce même peuple d’oiseau a dû faire face à un fléau sur une de ses colonies (SR388), le parasite X, un micro-organisme qui infectait la faune de la planète. Les Metroids furent développés sur cette planète pour lutter contre ce parasite : ce sont des organismes ayant la propriété d’absorber toute forme d’énergie et de copier le code génétique de leurs proies. Plus de parasite X, mais une telle arme suscite des convoitises, les Chozos furent décimés et les Metroids volés par les pirates de l’espace sous le commandement de Ridley, un Ptérodactyle, ennemi juré de Samus. C’est après avoir ratatiné tous les pirates et le chef MotherBrain que l’histoire de l’opus commence. Les Metroids n’ayant plus de maitre, la planète SR388 est maintenant totalement infestée, Samus devra se rendre sur place et éradiquer toute trace de l’alien. Une dangereuse aventure qui mettra à l’épreuve vos talents de joueur mais qui saura vous récompenser de par sa richesse.


Un Remake ? J’en veux !

Il semblerait qu’en ce moment, pour le plus grand bonheur des joueurs, les éditeurs surfent sur la vague remake de qualité. Il ne manquait que la série Metroid pour que le tableau soit parfait. Je dis remake mais ce n’est pas exactement le mot juste, tant de nouveautés dans Metroid : Samus Returns que nous pourrions le considérer comme jeu nouveau. Car si la recette reste fondamentalement la même, les petits gars de MercurySteam ont fait un boulot de rafraichissement hors du commun : graphiquement c’est du neuf, un univers qui fait vraiment planète extraterrestre inhospitalière à souhait tout en variant les types d’environnements (Végétal, Magma, Aquatique…), rappelons-nous que l’opus originel était en noir et blanc donc rien que le fait qu’il y ai de la couleur, c’est quelque chose ! Notons que le fait de jouer avec le 3D et la profondeur du décor est une excellente idée qui ajoute beaucoup au réalisme de l’action. Parallèlement nous avons une bande son qui marque vraiment l’esprit et qui se marie fort bien à l’environnement présent, grave et rauque en présence de magma, léger et envoûtant dans les parties de végétations, que demander de plus ?


Des capacités nouvelles

Par curiosité, j’ai ressorti ma gameboy et j’ai lancé Metroid II, il apparait qu’en termes de gameplay, énormément de choses furent ajoutés par les éditeurs. Outre un autre boss final dont le combat est épique, vous découvrirez le contre de Samus : juste avant de subir l’attaque d’un monstre vous aurez la possibilité de le frapper ce qui l’enverra balader pour lui assener un bon coup de laser, mais contre les boss cela déclenche un puissant mouvement d’attaque du type « je t’attrape par la queue et je t’écrase au sol avant de te farcir de roquettes ». Ce sentiment de puissance et de domination est vraiment très plaisant et vous tient en haleine tout le long du jeu. Il faut préciser que ceci n’est rendu possible et viable que par l’excellente fluidité du jeu, notre héroïne se déplace vite et sans saccade (tout le contraire de l’opus de base…).


Outre ceci, 4 capacités furent ajoutés utilisant une ressource jaune (Aeion) : un scanner qui vous indiquera les nombreux secrets ajoutés à cet opus, un bouclier électromagnétique, un boost de puissance de l’arme et un module de ralentissement de l’espace-temps.

Ajouter des choses c’est bien, mais il fallait prendre garde à conserver les traceurs important qui ont fait la réputation de la série Metroid ! Je veux bien sûr parler du coté upgrade qui ouvre peu à peu l’accès aux différentes zones ou bien la montée en puissance du personnage qui fait que vous ruinez les ennemis du début du jeu en fin de partie alors qu’ils vous ont tant donné de fil à retordre au commencement. Contrat rempli!


Un hommage avant tout

Plus de capacités c’est plus de variété dans le gameplay et dans l’environnement, les éditeurs l’ont bien compris et surtout bien mis en pratique. Ce remake rappellera à certains d’excellents souvenirs et en créera chez la jeune génération. C’est fou de voir qu’en reprenant l’histoire et le concept d’un jeu en principe oublié et en l’adaptant avec les technologies actuelles vous obtenez un des meilleurs jeux 3DS du moment (peut-être même de l’histoire de la console). Bravo Nintendo !

LES ➕

    ✔️️ Le retour de Samus
    ✔️️ Un vrai remake, tout a été entièrement refait !
    ✔️️ Somptueux, surtout en 3D
    ✔️️ Des surprises !
    ✔️️ C'est fluide
    ✔️️ Bande-son extraordinaire

LES ➖

    ❌ L'animation de sauvegarde
    ❌ Les amiibo nécessaires pour tout débloquer


Note
18/20




Test écrit par Manu N.

Que c’est bon de revenir aux sources ! Reprenant le concept de Metroid II, le studio MercurySteam nous gratifie d’un remake haut en coule...


Après « The Voice : La Plus Belle Voix », voici « The Fart : Le Plus Beau Prout » !

On pourrait croire à une énorme blague mais c'est pourtant 100% vrai : Ubisoft recherche le plus beau prout du monde ! C'est à l'occasion de la sortie de South Park : L'Annale du Destin que l'éditeur français a lancé une énorme campagne parodique de The Voice dans laquelle vous pouvez devenir une énorme star...du pet !


Baptisé « I Am The Fart », ce concours vous propose d'avoir votre propre "prout" intégré au jeu South Park à paraitre le 17 octobre prochain sur Xbox One, Playstation 4 et PC. Pour participer ça se passe sur le site de Ubisoft. Il faut simplement se filmer en lâchant le plus gros prout de votre vie. Vous pouvez utiliser votre téléphone ou un ordinateur, mais la vidéo doit avoir une durée maximale de 10 secondes (ce qui devrait être largement suffisant, je n'en ai jamais lâché un aussi long 😅).

A noter que si vous ne souhaitez pas participer, vous pouvez toujours faire un tour sur le site et consulter les pets des participants histoire de vous taper de bonnes barres de rire 😂

Après « The Voice : La Plus Belle Voix », voici « The Fart : Le Plus Beau Prout » ! On pourrait croire à une énorme blague mais c'...


"Me laisse pas solo, solo"


C'est avec du Kendji que débute le tout premier trailer de Let's Sing 2018 : Hits Français et Internationaux dévoilé aujourd'hui par Koch Media France. Le titre de Voxler arrivera en effet à la fin du mois et commence (enfin) à faire sa promo en dévoilant quelques extraits des chansons disponibles dans le jeu.


Le titre comportera un total de 40 titres avec à la fois, comme le mentionne le nom, des hits français et internationaux. Voici d'ailleurs la tracklist complète :


Let's Sing 2018 : Hits Français et Internationaux sera disponible le 20 octobre 2017 sur PlayStation 4 et Wii (compatible avec la Wii U) ; et pour la première fois sur Switch dès Noël 2017.

"Me laisse pas solo, solo" C'est avec du Kendji que débute le tout premier trailer de Let's Sing 2018 : Hits Français...



Vous rêvez de pouvoir tester la bêta de Star Wars Battlefront II sans être obligé de précommander le jeu ? Et bien c'est possible et ça ne prend que 2 minutes !

Je vais en effet vous donner une petite technique, très simple, pour obtenir un code (de manière totalement légale) à cause d'une petite faille sur le site de EA. C'est parti !

☞ Allez sur https://help.ea.com et connectez-vous à votre compte.
☞ En haut à droite, sélectionnez la région UNITED STATES.
☞ Cliquez sur HELP WITH A GAME.
☞ Cherchez dans la liste de jeu STAR WARS BATTLEFRONT II.
☞ Cliquez ensuite en bas dans CONTACT US, sélectionnez ensuite votre plateforme.
☞ Cliquez sur "Codes et Promotions" puis "Code invalide ou perdu".
☞ Suivez le formulaire et écrivez n'importe quoi (perso j'ai mis "my code doesn't work" histoire de rester crédible). Une fois le formulaire complété, EA vous enverra un code  immédiatement via le mail de votre compte

J'ai bien évidemment testé la technique avant de la partager et...elle marche à merveille ! La preuve avec ce mail reçu dans les 30 secondes qui ont suivies :


Voilà ! Profitez donc vite de cette faille avant qu'elle soit corrigée et n'hésitez surtout pas à partager ce bon plan avec vos amis pour jouer ensemble 😁

Vous rêvez de pouvoir tester la bêta de Star Wars Battlefront II sans être obligé de précommander le jeu ? Et bien c'est possible et...

Synopsis 
Un couple voit sa relation remise en question par l'arrivée d'invités imprévus, perturbant leur tranquillité.  










MOMMY

Sacré Darren Aronofsky ! Toujours là où on ne l’attend pas : L’auteur de l’incroyable œuvre traumatisante Requiem For a Dream, du drame psychologique intense Black Swan frappe de nouveau un grand coup avec ce Mother !
Inutile de préciser, que l’annonce de ce film a eu un grand effet auprès du public, surtout qu’on ne savait pas trop comment Darren allait rebondir, suite au mitigé Noé, et à plusieurs déceptions.  À ne pas oublier qu’il devait adapter Logan, avec son ami Hugh Jackman, et que c’est finalement James Mongold qui a réalisé ce film.
Puis vient Mother ! Un projet assez mystérieux, la seule chose connue, c’est que Darren a écrit la première version du scénario en 5 jours ! Et le casting, est 5 étoiles : Jennifer Lawrence, Javier Bardem, Ed Harris, Michelle Pfeiffer

La plus grande force chez Darren Aronofsky, c’est de se renouveler, de proposer une expérience authentique en salle, quel que soit le genre. Est-ce donc le cas pour son dernier film ?




L’EDEN

C’est assez compliqué de décortiquer Mother ! surtout sans spoiler (Pas de spoil dans cette critique), tant il est abstrait.
Darren Aronofsky nous propose clairement une expérience inédite au cinéma, et pourtant, on l’annonçait comme un film d’horreur, alors qu’en réalité le genre est pratiquement indéfinissable : Entre épouvante, mystique, thriller, drame, fantastique…Difficile de savoir sur quel pied danser.

Alors certes, Mother ! est construit comme un film d’horreur, avec des moments de suspense et de tension, notamment due à l’ambiance assez malsaine qui découle du film. Mais aussi grâce à l’aspect sonore : Le moindre bruit est quasiment amplifié, une véritable sensation d’angoisse est créée grâce aux sons.
De plus le spectateur est vraiment en position de faiblesse, on suit le point de vue de Jennifer Lawrence qui tout comme le public, assiste impuissant à des événements incompréhensibles et terrifiants. Sans même parler des passages « fantastiques », la peur du protagoniste nous est clairement identifiable : Se faire envahir dans sa propre maison par des inconnus aux intentions mystérieuses, et être le/la seul(e) à prendre conscience de la dangerosité de la situation. Le personnage de Jennifer Lawrence est clairement le seul en qui on puisse s’identifier, ce qui renforce l’aspect claustrophobique du film.




Comme à son habitude, Darren Aronofsky nous fournit un travail propre, des cadrages soignés et surtout une certaine audace pour certains plans magnifiques visuellement.

Bon la forme, c’est fait, pour le fond c’est une autre histoire : Toujours sans spoiler, Mother ! est un film interprétatif qui pousse le spectateur à chercher des éléments de réponse (partiellement présents dans le film).
Le film nous pousse aussi à forger notre propre interprétation, vis-à-vis de certaines scènes et plus particulièrement sur tout le long-métrage, car oui, Mother ! est un véritable casse-tête. En plus d’être assez torturé, c’est aussi un film chimérique, où la majorité des événements durant la deuxième partie du film sont complétement invraisemblables et surprenants.

Niveau interprétation, on peut facilement trouver chaussure à son pied : Message écologique, religieux, politique… C’est l’une des grandes forces de Mother !, permettre au spectateur de laisser libre court à son imagination et à en tirer lui-même les conclusions. Malheureusement, cet atout peut se transformer aussi en faiblesse…




BAD MOTHERF*****

C’est bien de laisser libre court au spectateur, de l’autoriser à avoir une vision totalement différente du film qu’une autre personne. C’est même quelque chose de rare et de très beau au cinéma.
Mais Mother ! est un véritable foutoir à interprétation : Le film nous livre énormément d’idéologies en très peu de temps, surtout pour la deuxième partie du film, il arrive un stade où on ne sait plus trop quoi penser durant certaines séquences, et même si vous avez une interprétation pour certains événements, d’autres éléments viendront s’ajouter pour chambouler toutes vos idées (positivement comme négativement).
Il faut le rappeler, le long-métrage relate à la base l’irruption d’un individu dans la maison d’un couple, et le sentiment « d’invasion personnelle » de Jennifer Lawrence, donc une trame réaliste. Sauf qu’au fur et à mesure, l’histoire dérive de plus en plus et atteint un statut « abstrait ». Le spectateur, tout comme le personnage de Jennifer se laisse porter par les événements rocambolesques.
Il y a réellement un crescendo très (trop) violent, qui bouscule la narration, et rend l’histoire indescriptible pour la majorité des spectateurs, alors certes, certaines personnes, beaucoup plus enclin à accepter Mother ! sortiront de salle ravies, subjuguées par le film.
Mais la majorité, choquée par le grand écart du long-métrage sera soit mitigée, soit déçue, et va trouver que le film est une infamie sans nom.
Dans les deux cas, ces réactions sont totalement compréhensibles, Mother ! ne prend pas du tout le spectateur par la main, en soit c’est une riche idée, mais à l’exécution, on a l’impression que le film se perd un peu, tant par toutes les interprétations possibles que par le changement soudain de « réalisme ».

À noter aussi certains moments assez creux vers le milieu du film.
Dommage, car pour le début, le décollage était réussi. Même si Mother ! prend vraiment son temps, les interactions entre les personnages sont savoureuses et l’ambiance est très bonne. Malheureusement, l’absence de situation intéressante vers le milieu aplanit le long-métrage, et accentue l’effet de désarroi et le choc lors de la chute, car oui, avec Mother ! l’atterrissage est mouvementé.




VERY GOOD TRIP


Vous voyez, Mother ! c’est le genre de film où, pour beaucoup de personnes, en sortant de la salle, vous ne savez si vous aimé ou non.
Ce genre de film, où à certains passages, vous ne savez pas si vous devez rire ou pleurer.
Ce genre de film où pour encore beaucoup de personnes, vous passez une bonne heure sur internet par la suite, pour comprendre le pourquoi du comment. 

Mais au final, Mother ! est beaucoup plus qu’un film, c’est une expérience visuelle, auditive et surtout cérébrale.
Le long-métrage reste très plaisant, malgré la confusion à certains moments, causée par les multiples interprétations possibles, par le rythme bâtard vers le milieu et surtout par le changement radical du style. Mais après tout, c’est peut-être intentionnel de la part de Darren Aronofsky d’induire son spectateur dans la confusion.
Si vous êtes curieux et que vous voulez voir quelque chose de nouveau, que l’interprétation libre ne vous fait pas peur et surtout que vous avez un esprit ouvert, alors foncez voir Mother ! mais ne vous faites pas d’illusion, le film ne vous prend pas au berceau.



Critique écrite par Kyliann Mary

Synopsis  Un couple voit sa relation remise en question par l'arrivée d'invités imprévus, perturbant leur tranquillité.   ...


Décidément Cultura nous régale avec les précommandes ! Cette fois-ci c'est Sonic Forces dans ses versions Xbox One et Playstation 4 qui est affiché au petit prix de 34,99€ (au lieu de 39,99€). Une offre qui, je l'espère, permettra au jeu de connaitre un succès commercial (encore faut-il qu'il soit bon évidemment).

➡️ Cliquez ici pour acheter la version Xbox One
➡️ Cliquez ici pour acheter la version Playstation 4

Décidément Cultura nous régale avec les précommandes ! Cette fois-ci c'est Sonic Forces dans ses versions Xbox One et Playstation 4...


Dans la même veine que le bon plan précédent, voici cette fois-ci une offre pour la précommande de Star Wars Battlefront II chez Cultura.

Le titre est au prix de 59,99€ dans ses versions Xbox One et Playstation 4, soit quelques euros de moins que chez Amazon alors ça ne se refuse pas !

➡️ Cliquez ici pour acheter le jeu sur Xbox One
➡️ Cliquez ici pour acheter le jeu sur Playstation 4

Dans la même veine que le bon plan précédent, voici cette fois-ci une offre pour la précommande de Star Wars Battlefront II chez Cultur...