/
0 Commentaires
Synopsis
Doctor Strange suit l'histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d'un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, il doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utlisant un vaste éventail d'aptitudes métaphysiques et d'artefacts pour protéger le MCU.


Quoi de neuf docteur ?

Au fil des années, Marvel nous a pondu énormément d'adaptations de comics, parfois de très bonnes, comme Iron-Man (le premier bien sûr), Les Gardiens de la Galaxie, Avengers... mais aussi des adaptations assez mitigées, comme entre autres : Ant-Man, Thor, les suites d'Iron-Man...

Et voici que Marvel remet le couvert, avec comme base l'un des comics les plus populaires entre les années 1960 et 1970 : Docteur Strange.

Le film nous narre la vie d'un brillant neurochirurgien, Stephen Strange, aussi talentueux qu'égoïstes, sa vie prend un autre tournant, lorsqu'un soir son imprudence sur la route lui fait avoir un terrible accident de voiture. Retrouvé des heures après, vivant mais avec d’importantes lésions aux mains qui sont irréversibles et qui l'empêcheront de pratiquer son métier. Comme la médecine traditionnelle ne peux plus rien pour lui, il part en Inde à la découverte de science occulte et de magie dans l'espoir de retrouver pleinement l'usage de ses mains.


Docteur Strange va rapidement se faire dépasser par les événements lorsque rentre en jeu une guerre ou deux camps s'affronte, le bien et le mal, notre bon vieux Strange va rapidement y être confronté.

L'histoire en elle-même se rapproche énormément aux comics de base, ça fait déjà un bon point, mais l'une des questions légitimes que nous pouvons nous poser est donc dans quelle catégorie se situe Docteur Strange au niveau de la qualité des adaptations Marvel ?

C'est ce que vous allez savoir en lisant cette critique.


A kind of magic

Le thème principal du film est la magie, on pouvait donc s'attendre à une bonne claque visuellement, et c'est le cas :

Les effets 3D de ce film sont totalement renversants, entre effet psychédélique, fractales totalement trippantes ! Même les effets spéciaux sont de très bonnes factures. Quant à la mise en scène, même si de temps à autre elle est assez classique, le réalisateur du film Scott Derrickson (Sinister) nous met une grosse baffe sur certain plan (notamment lors des affrontements).


Les costumes, les décors, tout est très soigné : la qualité esthétique est excellente, et c’est tant mieux car Marvel nous a fait pire…

Le film est aussi agrémenté d’une dose d’humour (parfois un peu trop), la plupart des blagues font mouches, rien non plus de trop tordant mais après tout, ce ne pas le but du film, cela reste agréable.

Parlons des acteurs, Benedict Cumberbatch (Sherlock la série britannique, Imitation Game) nous livre une interprétation très soignée, et comme à son habitude avec une très grande classe, rien à redire sur sa prestation. Tilda Swinton en chauve rentre bien dans le rôle, et reste crédible. Mais pour les autres…


Docteur étrange

Comme je le disais, Benedict s’en sort très bien, mais Rachel McAdams, et bien c’est plus compliqué. Sur le fond, c’est une très bonne actrice, sa performance dans True Detective saison 2 est incroyable par exemple, puis dans quasiment tous ses films elle met la barre très haute, mais seulement quand ses personnages sont travaillés, et pour Docteur Strange ce n’est pas trop le cas.

Rachel McAdams incarne la partenaire de boulot de Stephen Strange, mais leur relation est assez alambiquée, un amour perdu, une simple collègue de travail, au fond on ne sait pas trop qui elle est, et donc l’empathie qu’on pourrait avoir pour le personnage, n’est que minime voir même réduit à néant.


Pareil pour Mads Mikkelsen (Pusher, Hannibal…) c’est un acteur grandiose avec un charisme époustouflant, on aurait pu s’attendre à un méchant terriblement charismatique, mais non ! Il est relégué à un méchant de seconde zone, sans intérêt, avec peu de dialogue, et au final son background est assez bâclé.

Et c’est là le deuxième problème majeur de Docteur Strange, l’écriture.


Bon, c’est un Marvel me direz-vous, d’accord, mais là c’est beaucoup trop. Dans le film on nous apprend qu’il y a plusieurs dimensions, ce qui crée des fulgurances esthétiques, comme par exemple les bâtiments qui se retournent à la manière d’Inception (la comparaison s’arrête là, car Docteur Strange va beaucoup plus loin…), malheureusement, l’explication de ces dimensions reste vague, sans trop de précision, ce qui crée des incohérences. En gros, Marvel ne cherche pas forcément à donner un sens à ce que l’on voit, mais juste à nous en mettre plein les yeux (même si lors de certain combat, les séquences sont assez brouillonnes).

Concernant la trame principale, c’est assez classique, le déroulement de l’histoire s’enchaîne beaucoup trop vite à mon goût.


Le diagnostic ?

Certes mieux qu’Ant-Man, Docteur Strange possède de nombreuses qualités (surtout graphique) mais cette origin story ne révolutionne pas le genre, et c’est bien dommage.

En fait c’est simple, si vous suivez les films de Marvel et que vous aimez son univers, le MCU (Marvel Cinematic Universe), que vous aimez regarder des blockbusters et bien allez le voir, c’est sûr que vous passerez du bon temps, le film est assez divertissant. Mais si vous n’aimez pas les blockbusters, surtout ceux de Marvel ou que vous vous attendez à un grand film de super héros et prendre une claque comme pour Iron-Man ou Avengers et bien passez votre chemin, ou bien… allez quand même le voir par curiosité on ne sait jamais…
Mention spéciale à la BO qui est vraiment bonne, Michael Giacchino a encore une fois fait un super boulot, vraiment hâte d’entendre ses compositions pour le prochain Spider-Man : Homecoming.

A noter que ce Docteur Strange possède 2 scènes post-générique.

Critique écrite par Kyliann Mary.


Vous aimerez peut-être

Synopsis Doctor Strange suit l'histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochir...

Aucun commentaire :