/
0 Commentaires
Synopsis
Steve Rogers est désormais à la tête des Avengers, dont la mission est de protéger l'humanité. À la suite d'une de leurs interventions qui a causé d'importants dégâts collatéraux, le gouvernement décide de mettre en place un organisme de commandement et de supervision.
Cette nouvelle donne provoque une scission au sein de l'équipe : Steve Rogers reste attaché à sa liberté de s'engager sans ingérence gouvernementale, tandis que d'autres se rangent derrière Tony Stark, qui contre toute attente, décide de se soumettre au gouvernement...

Alors que des millions de fans à travers le monde trépignent d'impatience à l'idée de le voir, sachez que j'ai eu l'immense chance de visionner Captain America : Civil War en avant-première ce lundi 18 avril. Grand Rex oblige, celle-ci s'est déroulée en présence d'une partie de l'équipe du film et plus particulièrement de la Team Iron Man, à savoir Robert Downey Jr, Emily VanCamp, Don Cheadle. L'un des réalisateurs, Anthony Russo, était également présent. Un casting un peu décevant certes, mais qui n'est rien comparé au film lui-même !
Bref, c'est après avoir discuté du film et s’être amusé un peu sur scène que l’équipe quitte la salle et nous laisse enfin découvrir le film, dans une ambiance de folie propre au Grand Rex.


Captain America : Civil War commence donc peu après les événements survenus dans Avengers : L'Ère d'Ultron et reprend d'ailleurs ceux-ci pour construire le scénario du film. Steve Rodgers, qui est désormais à la tête des Avengers, va se retrouver confronté à un dilemme de la plus haute importance. En effet, bien qu'ils aient sauvés le monde à plusieurs reprises, l'équipe des Avengers a causé la mort accidentelle de nombreux innocents dans leurs combats titanesques et vont malheureusement devoir répondre de leurs actes en acceptant d'œuvrer sous le joug du gouvernement américain. Cette "punition" causera ainsi une division au sein du groupe avec d'un côté les récalcitrants (la Team Captain America) et ceux qui, rongés par le remord, sont prêts à se soumettre au programme (la Team Iron Man).


Si le nombre conséquents de héros peut porter à confusion, nous sommes bien ici dans un Captain America et non pas un Avengers. Un exploit qui n'en est finalement pas un, car on retrouve aux commandes les frères Russo qui s’étaient déjà occupés du Soldat de l’Hiver, ce qui permet au film de conserver son identité.


Le rythme de Civil War est très bon et équilibré, on ne s’ennuie pas une seconde sans pour autant avoir une overdose d’action. Le traitement de chaque personnage est également bien géré, notamment dans les scènes d’action où chaque héros a son petit moment de gloire. Quant à l'introduction des nouveaux personnages (Black Panther et Spider-Man), elle se fait proprement et ne gêne en rien le bon déroulement du scénario (ce qui ne paraissait pas évident avec un personnage attendu comme Spider-Man). Black Panther vole néanmoins la vedette par moments tant il est charismatique, surtout lors des combats ! Tom Holland (le nouveau Spider-Man) est lui aussi mis en avant d'un façon intelligente et s'en s’en sort finalement plutôt bien, en apportant au passage une bonne touche d'humour, propre au héros qu'il incarne ! On notera enfin l’évolution intéressante du personnage de Vision dans le film qui fait plaisir à voir, surtout quand on se rappelle son rôle un peu effacé dans Avengers 2.


Conclusion : Civil War est tout simplement le meilleur film Marvel sorti à ce jour. Il combine tout ce qui plait dans l'univers Marvel (le rythme et l’intrigue des Captain America, le côté décalé et surprenant d’un Ant-Man et le côté « wahou ! » d’un Avengers) sans se dissiper et sans les défauts d’un Avengers (où le spectacle prime sur le scénario). Et, chose assez rare dans cet univers, le film propose même quelques passages avec une réelle tension et des moments dramatiques.



Vous aimerez peut-être

Synopsis Steve Rogers est désormais à la tête des Avengers, dont la mission est de protéger ...

Aucun commentaire :