/
0 Commentaires
Synopsis
Juillet 1969, Tom Kidman, l'un des meilleurs agents de la CIA de retour du Vietnam, est envoyé à Londres pour rencontrer Stanley Kubrick et le convaincre de filmer un faux alunissage au cas où la mission Apollo 11 échouerait. Kidman ne trouve pas Kubrick, mais il tombe sur Jonny, le manager raté d'un groupe de rock hippie. Tout les oppose, mais ils n’auront pas d’autre choix que de travailler ensemble, remplacer Kubrick, tromper la CIA, éviter les drogues hallucinogènes et sauver leur vie en montant la plus grosse supercherie de l’histoire.

J’ai été gracieusement invité à la projection presse du film le 12 février, soit presque 1 mois avant sa sortie ! Voici donc mes impressions sur celui-ci qui permet notamment de retrouver Rupert Grint que l'on voit trop peu souvent au cinéma.

Le film se déroule à la fin des années 60, quelques jours avant le lancement de la mission Apollo 11 qui visait à faire atterrir des hommes sur la Lune. L’idée de base du film reprend les théories du complot qui veulent que l’homme n’ait en réalité jamais marché sur la Lune et que toute cette mission soit une mise en scène. L’agent de la CIA Tom Kidman (Ron Perlman) est chargé par sa direction de trouver un arrangement avec Stanley Kubrick afin que celui-ci réalise le film du faux atterrissage sur la Lune. Il s’envole donc pour Londres mais confond le manager du réalisateur avec son cousin (Rupert Grint) qui, en manque d’argent, va accepter l’offre proposée.


Dés lors, les situations loufoques s’enchainent dans une ambiance sixties très bien retranscrite, aussi bien au niveau des images que de la bande-son. Rupert Grint et Ron Perlman sont efficaces dans leur rôle et globalement l’humour prend plutôt bien. On ne s’ennuie pas dans ce film d’1h47, le rythme est soutenu et tout s’enchaîne assez bien. La fin du film est très bien pensée, je n’y avais pas réfléchi (bien que ça puisse paraître évident) mais celle-ci conclut en beauté cette histoire.


Malgré toutes ces qualités, le film ne m’a pas complètement emballé car les situations comiques ne m’ont pas assez touchée, certaines m’ont fait sourire mais aucune ne m’a beaucoup fait rigoler.
Finalement, je dirais que Moonwalkers est un film à conseiller à toutes les personnes appréciant l’ambiance british des années 60 ou simplement aux fans de Rupert Grint ! Moonwalkers est un bon film qui s’apprécie sans prise de tête.



Vous aimerez peut-être

Synopsis Juillet 1969, Tom Kidman, l'un des meilleurs agents de la CIA de retour du Vietnam, ...

Aucun commentaire :