/
0 Commentaires

Sorti le 9 septembre dernier sur Xbox 360, Xbox One, PlayStation 3 et PlayStation 4, Destiny est le nouveau jeu de Bungie, le studio de développement créateur de la série Halo sur les consoles Xbox de chez Microsoft. Abandonnant la firme américaine il y a quelques années pour travailler sur de nouveaux projets indépendants de la mythique saga du Master Chief qui les a fait connaître, Bungie créa Destiny.

Destiny nous plonge dans le futur, au sein d'un environnement post-apocalyptique. Il y a 700 ans de cela, un alien appelé Le Voyageur arriva sur Terre avec une planète (visible depuis La Tour comme le montre l'image ci-dessous). Il apporta avec lui toutes ses connaissances et permit aux humains de se développer comme jamais : possibilité de vivre 3 fois plus longtemps et de voyager dans l'espace par exemple. Il insuffla une vie nouvelle aux planètes de notre système. Des pluies lavèrent la poussière de Mars. Un air neuf purifia le ciel de Vénus.
Peu après, l'humanité se précipita à la conquête de ces mondes nouvellement habitables. Des villes naissaient sur Mars et sur Vénus, Mercure devenait une planète fertile et les humains allaient découvrir d'autres systèmes solaires. C'était une ère de miracles, l'Âge d'or.
Mais Le Voyageur avait un ennemi éternel, les Ténèbres, qui le retrouvèrent sur Terre et manquèrent de peu de nous anéantir. Les humains construisirent alors une Tour pour se réfugier, en premier lieu, mais qui deviendra par la suite le centre de commandement de l'humanité. C'est de là que sont nés Les Gardiens, ceux qui protègent la dernière Cité sur Terre et le reste de l'humanité.
Pendant un moment, les humains et Les Gardiens ont cru réussir à contenir leur ennemi, Les Ténèbres. Pourtant, ces derniers agrandissaient leur nombre et leur force pour pouvoir attaquer le reste du monde. Mais un jour un spectre (une sorte de cube volant qui guide les gardiens dans leur périple) trouva un gardien, nous, qui avait la capacité, la volonté, et le courage d'affronter Les Ténèbres. C'est là que l'histoire commence.

(pourquoi il est venu avec une planète ce gogole ?)
(aller debout, bouge toi les fesses, il faut aller sauver le monde)

Si l’histoire de Destiny est donc intéressante au premier abord, vous allez vite déchanter, car celle-ci n’est pas réellement mise en valeur. Moi qui m'attendait à participer à une quête épique qui me ferait traverser le système solaire pour sauver l’humanité, au final j'ai juste été trimbalé d’un endroit à un autre sans réel but précis. La scénarisation est réduite au minimum et m'a énormément déçu : peu de cinématiques, quasiment aucuns dialogues avec les PNJ et aucune bataille épique. C'est un peu tout le contraire de ce que pouvait offrir Halo en termes de mise en scène.

(pourquoi personne ne veut me parler à part les marchands ? Snif... )

Avant de commencer votre aventure, vous devrez choisir parmi trois classes différentes : le Titan (pour les bourrins), le Chasseur (pour ceux qui aiment le corps à corps) et l’Arcaniste (pour ceux qui aiment la "magie") que l'on pourra personnaliser en 3 races uniquement au niveau du visage (coupe de cheveux, couleur de la peau ou de la robotique, tatouages etc.), un peu comme dans Les Sims mais en plus limité. A ce moment là on se demande si on n'est pas dans un MMO. Et ce pressentiment revient très vite puisque une fois l'introduction du jeu passée, on se retrouve sur La Tour, qui est le lieu de regroupement des Gardiens. Et quelle fut ma surprise en voyant que je n'étais pas seul sur la map ! Car oui, le jeu se jouant uniquement en étant connecté, on se retrouve à vagabonder avec d'autres joueurs ! Et c'est valable pour tous les lieux du jeu.

(dans l'ordre : le Titan, l'Arcaniste et le Chasseur)

(personnalisation inutile puisqu'on joue à la première personne la plupart du temps)

Les missions du jeu elles aussi renforcent ce sentiment d'être dans MMO, même si l'on joue seul ! Le cheminement est toujours le même : on se met en orbite via notre vaisseau, on sélectionne sa planète, sa mission et on tue des ennemis sans réel but. Ah si, pour récupérer un enregistrement audio par-ci, une clé par-là etc. Et cela jusqu'à arriver à la mission finale du jeu.
Cependant, pour progresser, vous aurez besoin d'un bon équipement. Et c'est là que la touche MMO se retrouve : on en vient à faire et refaire plusieurs fois les mêmes missions, à farmer comme on dit, pour récupérer des objets plus ou moins rares afin de rendre notre personnage plus fort. Et c'est encore "pire" dans les missions uniquement jouables en coopération qui sont des sortes de « donjon » avec une quête, et qui se clôture, là encore comme dans un MMO, par la destruction d’un boss. C'est d'ailleurs la partie la plus intéressante du jeu, puisqu'en plus de jouer à plusieurs, il est possible d'augmenter la difficulté des missions pour trouver de meilleurs équipements et gagner beaucoup plus d'xp.
A noter qu'il existe aussi un mode multijoueur, répondant au doux nom de « L'épreuve », dans lequel on peut s'affronter dans différents modes de jeu (Domination, Match à mort etc.) qui permettent aussi de débloquer des items.

(où est-ce que je vais partir en vacances ?)

(le scénario est tellement développé qu'on a juste le droit à une petite description quand on sélectionne une mission, youhou)

Les équipements, parlons en justement ! Car c'est pour moi le côté le plus réussi du jeu, le côté RPG. Choisir sa classe et personnaliser la tronche de son bonhomme comme expliqué avant, c'est bien, mais ce n'est pas le plus important. Dans Destiny, c'est le matos qui compte ! A vous de bien choisir vos armes et armures, de les revendre, d'en acheter et surtout de les améliorer ! Oui oui, on peut tout améliorer dans ce jeu grâce à un arbre de compétences attribuer à quasiment chaque objet, y comprit les éléments cosmétiques. Du coup, à la fin du jeu, vous serez sûrement confronter à un sérieux dilemme : s'équiper de beaux vêtements pour se la péter devant les autres joueurs mais être faible OU s'habiller comme un beauf mais être ultra-puissant. Je n'ai pas encore réussi à me décider personnellement...

(puissant mais aucune dégaine...)

Niveau gameplay ne vous attendez pas non plus à une révolution, c'est du Call of Duty. Tout à fait mon Jean-Mimi, car Destiny est avant tout un FPS ! Tout se passe donc en vue à la première personne, avec uniquement l'arme de visible. Et que ce soit au niveau des touches ou des mouvements tout a été pompé sur CoD, même la glissade sur les genoux ! On ajoute juste un petit propulseur, un peu comme un jetpack, pour que notre personnage fasse de grands sauts et puisse planer, on remplace le coup de couteau par un champ de force à la Star Wars et voilà, rien de plus, rien de moins. Certes, je grossis un peu les choses, mais vous m'avez comprit.

(Call of Duty sur la lune)

Pour résumé, le jeu n'est finalement pas le messie du jeu vidéo comme j'ai pu lire dans la presse. Non, Destiny c'est juste un "bon" jeu. C'est pour moi un mélange de Borderlands pour tout ce qui est de la gestion de son équipements, la customisation et la façon de xp son personnage, de Halo pour l'univers et le bestiaire, de Call of Duty pour le gameplay et de Fable pour les musiques. De bonnes inspirations pour au final nous servir une simple introduction à la saga. Destiny est donc victime de son propre marketing qui fut colossal. A force d'avoir lu, entendu ou vu que ce jeu était une révolution, on est en droit d'être mécontent après être arrivé au générique de fin, car il ne vaut certainement pas ses 70€.


NOTE : 14/20


Vous aimerez peut-être

Sorti le 9 septembre dernier sur Xbox 360, Xbox One, PlayStation 3 et PlayStation 4, Destiny est ...

Aucun commentaire :